Économie : À force d’innovation, la Suisse convainc l’Union européenne |

À force d’innovation, la Suisse convainc l’Union européenne

Économie : À force d’innovation, la Suisse convainc l’Union européenne |

En vingt ans, le XXIe siècle a déjà imposé de grands changements sur la planète. À commencer par la puissance des données. Du coup, l’Union européenne (UE) tient à développer la sécurisation des infrastructures où circulent, et parfois sont stockés (au moins dix ans), ces éléments désormais fondamentaux. À cette fin, Bruxelles vient de lancer son projet OPENQKD (Open Quantum Key Distribution), devisé à 15 millions d’euros. Cette opération s’effectue avec le concours de 38 partenaires, dont quatre Genevois: ID Quantique, Mt Pelerin Group, les Services industriels de Genève et l’Université de Genève.

Presque toute la Suisse se fait des cheveux blancs à propos d’un éventuel accord institutionnel avec l’UE. Sans attendre de réponse à cette question, de grands acteurs helvétiques de la recherche et de l’innovation participent déjà à une mise à l’épreuve européenne d’infrastructures de réseaux de communication. Ce processus constitue une nouvelle étape décisive vers un cryptage poussé à l’extrême des données transmises, aussi bien par des solutions satellitaires que terrestres.

Ces premières expériences répondent tout particulièrement à des attentes de sécurité accrue dans les télécommunications, la finance, la médecine et la fourniture d’électricité. À ce jour, les partenaires associés au projet OPENQKD exercent des activités dans dix Etats membres de l’UE et en Suisse.

Mt Pelerin Group retient une attention toute particulière après avoir levé 2,15 millions de francs au cours du seul automne 2018. Performance réalisée en proposant les premières actions d’une société, émises sur le blockchain. Cette opération pionnière était destinée aux débuts du financement d’un projet de banque.

Les investisseurs ayant acquis à cette occasion des tokens (jetons) de Mt Pelerin Group sont de réels actionnaires, conformément aux statuts de la société publiés le 27 septembre 2018 par le Registre du commerce de l’État de Genève. Le fondateur du futur établissement, Arnaud Salomon, élabore ainsi une banque de notre temps, ajoutant à ses services ceux de consœurs et d’assurances. Le patron, Vaudois d’origine, agira dès lors comme un agrégateur d’offres sur sa propre plateforme.

Patiemment taillée dans les laboratoires de physique appliquée de l’Université de Genève, la société ID Quantique se distingue elle-même, depuis trois ans, par un large déploiement international. Notamment entre la Grande-Bretagne, les États-Unis et la Corée du Sud. L’entreprise figure désormais parmi les grands leaders de la cryptographie quantique et la génération de nombres aléatoires. La coopération de Mt Pelerin Group et ID Quantique vient justement d’aboutir à un élément majeur de l’OPENQKD de l’Union européenne: un coffre-fort quantique («quantum vault»).

De la science-fiction? Que nenni! Il s’agit d’une infrastructure visant à «fournir un stockage hautement sécurisé d’actifs numériques». Ce type d’équipement est voué à trouver une importance grandissante sur la place financière helvétique.

«Nous avons réalisé en automne 2018 une enquête sur la numérisation et la fintech auprès de 34 banques suisses. La numérisation permet d’augmenter très rapidement le volume des prestations et de profiter d’économies d’échelle», relevait la Banque nationale suisse dans une étude publiée le mois dernier.

Simultanément, les savoir-faire en fintech ne cessent de se renforcer sur l’arc lémanique.

Créé: 24.09.2019, 07h25

Source

Article gratuit et sans publicité, soutenez-nous en partageant avec votre réseau :
Retour haut de page