Android 12 : la version bêta pour développeurs est là, un point sur les nouveautés

Android 12 : la version bêta pour développeurs est là, un point sur les nouveautés

Google a dévoilé la prochaine version d’Android, son système d’exploitation mobile. Sobrement baptisée Android 12, cette mise à jour majeure peut désormais être testée par les développeurs puisque le géant de la recherche a lancé la première bêta.

Android 12 : quoi de neuf ?

La nouvelle version d’Android s’attèle à rendre nos smartphones plus fluides. Certains correctifs tentent d’éviter que les applications ne gèlent, tandis que d’autres facilitent la réception de photos et de vidéos. Google a également repensé le système de notifications et a essayé de rendre ces dernières plus rapides et plus réactives.

La bêta pour développeurs d’Android 12 arrive alors qu’Apple a secoué leur monde avec de nouvelles règles de confidentialité pour son logiciel iOS. En décembre, la Pomme a introduit les étiquettes de confidentialité qui indiquent aux utilisateurs quelles données personnelles sont collectées par leurs applications comme les informations financières, les contacts ou l’historique de navigation. Une autre modification apportée par Apple, qui sera mise en place dans les mois à venir, exige des développeurs qu’ils demandent aux gens la permission de collecter des données et de les suivre sur les applications et les sites web. Ces changements ont irrité d’autres géants de la tech, notamment Facebook.

Les fonctionnalités de confidentialité de Google ne vont pas aussi loin. Android 12 « donne aux utilisateurs plus de transparence et de contrôle sur la façon dont les cookies peuvent être utilisés sur les sites », a écrit Dave Burke, vice-président de l’ingénierie Google pour Android, dans un article de blog.

thumb.jpg

Les captures d’écran d’Android 12 pourraient avoir fait l’objet d’une fuite (Jason Cipriani/CNET)

Alors que le monde de la tech a réagi aux mises à jour d’Apple sur la protection de la vie privée, Google a envisagé une approche moins « stricte » pour donner aux utilisateurs des options sur le suivi des applications, comme le rapporte Bloomberg.

« Nous recherchons toujours des moyens de travailler avec les développeurs pour renforcer la protection de la vie privée tout en rendant possible l’existence d’un écosystème d’applications sain et soutenu par la publicité », a déclaré une porte-parole de Google dans un communiqué. Elle n’a pas répondu aux questions concernant la comparaison entre les mises à jour de confidentialité d’Android 12 et celles d’Apple.

Android est le système d’exploitation mobile dominant dans le monde, alimentant près de neuf smartphones sur dix. Mais le plus grand défi de Google avec les nouvelles versions de son OS est en fait de les déployer sur nos terminaux, car les opérateurs de téléphonie mobile et les fabricants de téléphones peuvent ralentir le processus.

Google n’a pas publié les chiffres des utilisateurs d’Android 11. Mais la dernière fois que la firme américaine a mis à jour ses chiffres de distribution en mai 2019, Android 9 n’avait été installé que sur 10,4% des téléphones Android. Les trois versions précédentes représentaient 64,4 % des smartphones Android.

Apple, en revanche, est prompt à vanter ses chiffres d’adoption. En décembre, 72% des iPhones et autres appareils iOS d’Apple sont équipés de la version la plus récente de son système d’exploitation, iOS 14.

Android 12 permet au géant de la technologie de mettre à jour certaines parties de son OS via les Google Play Services, au lieu d’exiger une mise à jour complète du système d’exploitation qui doit être approuvée par les partenaires de téléphonie mobile ou d’appareils.

Article de CNET.com adapté par CNET France

Source