Conférence 25 mars : Quelle comptabilité pour soutenir une stratégie de développement durable ?

La stratégie de développement durable est un engagement fort, mais complexe pour une entreprise. Et l’idée d’en rendre compte très concrètement au sein même de la comptabilité fait son chemin, comme nous l’évoquerons le 25 mars, dans la prochaine conférence d’Enjeux DAF et du Monde Informatique. Deux témoins nous prouveront que certaines DAF s’essaient déjà à l’exercice. Deux experts détailleront les méthodes pour y arriver. Et une start-up nous montrera que même les PME sont concernées. N’hésitez pas à vous inscrire pour assister à la conférence.

Le 25 mars 2021, Enjeux DAF et le Monde Informatique vous parleront comptabilité et développement durable. Oubliez – ou presque – la comptabilité carbone ou le reporting RSE. Nous essaierons de comprendre comment, pour une entreprise, rendre compte concrètement de sa stratégie de développement durable avec de nouvelles méthodes comptables ou en adaptant les outils existants. Le senior advisor de la DG d’Amundi et la DAF du groupe SBT témoigneront de leurs interrogations et surtout de leur expérience. Delphine Gibassier et Hervé Gbego, deux spécialistes des nouvelles méthodes comptables et Jérôme Verdiell, fondateur d’une startup férue de RSE au service des PME décrypteront les méthodes et outils pour ce faire.

Des DAF pionniers

Les entreprises vont devoir concrètement démontrer l’effectivité et l’efficacité de leur stratégie de développement durable. Et pour en rendre compte, quoi de mieux que l’outil de base de suivi de leur activité : la comptabilité. Mais cette dernière a été conçue pour un suivi financier et non environnemental ou éthique, de l’activité. Elle doit donc s’adapter, se transformer, s’enrichir… Depuis un ou deux ans, les choses s’accélèrent. En pionniers, des DAF, des chercheurs, des experts s’attaquent très sérieusement au sujet. C’est avec eux que nous explorerons les méthodes et outils d’intégration des trois piliers (environnement, économie et société) du développement durable dans le pilotage de l’entreprise. Et nous nous pencherons à travers des exemples très concrets, sur les clés de cette transition complexe, mais sans doute inévitable.

Consultez le programme détaillé de notre conférence « DAF, quelle comptabilité pour le développement durable ? » et inscrivez-vous. 

Langage, culture et data en commun

Nous entamerons la matinée avec le gestionnaire d’actifs Amundi. Avec Stanislas Pottier, senior advisor de la direction générale de ce dernier, également pilote du groupe de travail comptabilité intégrée du C3D (Collège des Directeurs du Développement Durable), nous comprendrons à la fois toute la complexité d’une démarche de transition vers une comptabilité plus « durable », les obstacles à franchir, mais aussi les chemins très concrets pour la réaliser. Il nous dira comment le processus de reporting RSE implique l’ensemble de l’entreprise poussant chacun à découvrir et intégrer le point de vue des autres sur le développement durable. Pourquoi un langage commun entre les équipes de la RSE adeptes du récit et la DAF, enchaînée aux chiffres est indispensable. Et pourquoi il faut identifier, collecter, croiser, traiter toutes les données pertinentes, aux formats et origines variées, pour en extraire les bonnes mesures.

Nous poursuivrons avec la startup Abcsr. Son fondateur Jérôme Verdiell nous expliquera comment même les plus petites structures peuvent réaliser, a minima, un reporting RSE éclairé et automatisé. Ensuite, Béatrice Fayolle DAF du groupe SBT, partagera la volonté de son entreprise, mais aussi ses questionnements sur le sujet. Des interrogations enrichies par celle du groupe de travail DAF dont elle a la charge au sein de l’association Acteurs de la finance responsable (AFR).

Des méthodes nouvelles et l’évolution des outils existants

Pour clore la matinée, nous accueillerons successivement deux experts des outils et méthodes comptables adaptées au développement durable. À commencer par Hervé Gbego, expert-comptable fondateur du cabinet Compta Durable pour évoquer la méthode Care. Elle présente l’avantage de s’appuyer sur la comptabilité telle qu’on la connaît. Nous terminerons avec Delphine Gibassier, professeure de comptabilité du développement durable chez Audencia Business School où elle dirige une chaire sur le sujet. Elle nous détaillera en particulier la comptabilité multi-capitaux, son évolution et ses futures implications réglementaires.

Source