course-de-lescalade-qui-a-peur-du-dernier-tour

Course de l’Escalade: qui a peur du dernier tour?

Genève : Course de l’Escalade: qui a peur du dernier tour? |

Parole de coureurs, l’Escalade est une «course difficile». De celles qui «font souffrir», qu’on appréhende sur la ligne de départ. Ses côtes, plus ou moins longues. Ses pavés, plus ou moins capricieux. Un parcours intense qui marque les organismes et fait douter même les plus aguerris.

Et puis, au cœur du mythe, il y a le dernier tour. Pièce centrale d’une narration en deux ou trois actes, il exacerbe les faiblesses, amplifie la douleur. «Calvaire» pour certains, «dernier effort vers la délivrance» pour d’autres, il fait l’objet de toutes les attentions. Mais, surtout, il se raconte une fois la ligne d’arrivée passée. Avec passion, toujours, et plus ou moins de rationalité.

Avec 41 éditions au compteur, Dominique Zehfus est passé par tous les états. Des histoires de troisième tour, il en a dans les baskets. Des souvenirs de ses «belles années», quand il jouait la victoire de catégorie. Mais aussi des plus douloureuses, depuis que la dernière boucle s’est transformée en combat contre le poids des ans. «Quand j’étais plus jeune, la fin de course était mon terrain de jeu, raconte le sexagénaire. J’étais plus léger, plus aérien et je reprenais du temps à ceux qui peinaient en montée. À l’inverse, aujourd’hui, c’est le cauchemar. Mais en tant que jubilaire – qui n’a jamais raté une édition donc – je me dois de participer!»

Le poids des ans

Parmi ses différents faits d’armes, Dominique se souvient d’une arrivée dans un peloton de six coureurs en 1982 et du sprint pour glaner le titre honorifique de meilleur Genevois. Ou encore des retardataires, à qui il prenait un tour en fin de course, et qui représentaient de parfaits obstacles pour piéger un adversaire. «Malgré la difficulté, je reste extrêmement attaché au troisième tour, insiste Dominique. J’avais d’ailleurs pour objectif de le courir jusqu’à la 50e édition.» C’est avec un pincement au cœur qu’il s’est décidé à passer à deux boucles en 2020.

D’autres témoignages du même genre, il en existe autant qu’il y a de coureurs et de catégories. Les épreuves à deux tours – «blocs d’allure femmes» ou course «mix» par exemple – sont concernées bien sûr. «La montée Saint-Léger reste la Saint-Léger, quel que soit le nombre de boucles», insiste Isabelle Riva, coureuse amatrice. Yves Schellenberg, quatre Escalades dans les jambes, raconte s’être déjà arrêté dans les derniers kilomètres. «Les petites montées te sapent les jambes et le moral», commente ce dernier.

Trente secondes plus rapide

Si la souffrance marque les esprits et nourrit le récit, il est intéressant de noter que les chiffres font état d’une tout autre réalité. Une comparaison des temps de passage des deuxième et troisième tours – les seuls de longueurs équivalentes – pour l’année 2018 montre que la dernière boucle se court globalement trente secondes plus rapidement que la précédente.

Outre l’euphorie de la fin de course et le sprint de l’arrivée, le parcours de l’Escalade peut expliquer, en partie, cette différence. Olivier Baldacchino, coach spécialisé dans la course à pied, ne se montre guère surpris par les chiffres avancés: «Malgré les blocs d’allure, l’Escalade est une course populaire, qui mélange beaucoup de niveaux. Au départ, il se crée un effet aspirateur entre les plus rapides à l’avant et les plus lents derrière, qui essaient de ne pas être distancés. Le tout sur une côte longue de 450 mètres avec une pente de 5,5%. Cet effort ne sera pas sans conséquence. Il occasionne une dette d’oxygène qu’il faudra rembourser rapidement lors du deuxième tour, avant de se relancer dans le 3e.»

 smartMILE - Cabinet de Conseil 

 Qualité-prix imbattable  

» En savoir plus

 Experts notables 

» En savoir plus

 Services inégalables 

» En savoir plus

Comment mieux gérer ce passage à vide? «En ne négligeant pas les entraînements en fractionné – une répétition d’efforts sur des distances et à des intensités prédéfinis – sur le parcours, répond le coach. Et en évitant de partir trop vite, bien sûr.»

Un départ suicidaire

Des conseils que même les «Escaladélites» ont parfois tendance à oublier. Difficile d’accepter de subir au départ quand on veut faire un bon résultat. Le coureur genevois Ricardo Pinto se souvient avoir payé cher son côté tête brûlée lors de ses premières participations: «Il y a l’excitation, on est entouré des meilleurs! J’avais tendance à partir comme une bombe. C’était suicidaire. J’explosais dans le dernier tour. Je le détestais.» Résultat? En 2012, 2013 et 2014, Ricardo perdait près d’une minute entre la deuxième et la troisième boucle. Depuis, il a corrigé le tir pour gagner trente secondes comme la moyenne des coureurs.

Un apprentissage nécessaire, long de plusieurs années, auquel n’ont pas eu droit les femmes élites. Historiquement, leur parcours était limité à deux tours, avant que de nouvelles règles ne viennent changer la donne en 2015. «Autrefois la course ressemblait à un long sprint, se souvient Olivia Rieben, 26 ans. Aujourd’hui, ça n’a plus rien à voir. La troisième boucle est affreuse, je n’ai plus de jus. La première fois que je me suis lancée dedans, j’ai pensé à abandonner, par lâcheté. J’avais peur d’affronter mon chrono final. J’imagine qu’il me faudra du temps pour m’adapter.»

Ou alors demander conseil à Christine Delaloye. Pour mieux vivre sa dernière boucle, elle a décidé de placer ses proches aux points clés du parcours, là où elle «pourrait flancher». «Il y a quelqu’un à la sortie des Bastions, une autre personne au Bourg-de-Four», sourit la coureuse. Si l’Escalade est une course difficile, et le dernier tour un calvaire, il n’y a pas de honte à être aidé.

Créé: 30.11.2019, 09h04

Source

TOUS NOS SERVICES

Un ensemble complet de services performants pour vous aider à vous concentrer sur votre cœur de métier.

PRÊT À PROSPÉRER? OBTENEZ VOTRE DEVIS GRATUIT AUJOURD'HUI:

Nos experts ont mis au point des outils, lancé des campagnes et réussi des projets avec succès pour des entreprises allant du café local aux sociétés de services nationales. Ils feront la même chose pour vous. Demandez un devis gratuit et découvrez pourquoi smartMILE est considéré comme l'un des meilleurs cabinets de conseil en Suisse romande.

Zone d’activité de notre cabinet de conseil en management, stratégie et organisation dans le Canton de Genève :

Aire-la-Ville, Anières, Avully, Avusy, Bardonnex, Bellevue, Bernex, Carouge, Cartigny, Céligny, Chancy, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Choulex, Collex-Bossy, Collonge-Bellerive, Cologny, Confignon, Corsier, Dardagny, Genève Ville, Genthod, Gy, Hermance, Jussy, Laconnex, Lancy, Le Grand-Saconnex, Meinier, Meyrin, Onex, Perly-Certoux, Plan-les-Ouates, Pregny-Chambésy, Presinge, Puplinge, Russin, Satigny, Soral, Thônex, Troinex ,Vandœuvres, Vernier, Versoix, Veyrier

Zone d’activité de notre agence de marketing, web, communication et régie immobilière dans le Canton de Vaud :

Aclens, Agiez, Aigle, Allaman, Apples, Arnex-sur-Nyon, Arnex-sur-Orbe, Arzier-Le Muids, Assens, Aubonne, Avenches, Ballaigues, Ballens, Bassins, Baulmes, Bavois, Begnins, Belmont-sur-Lausanne, Belmont-sur-Yverdon, Bercher, Berolle, Bettens, Bex, Bière, Bioley-Magnoux, Bioley-Orjulaz, Blonay, Bofflens, Bogis-Bossey, Bonvillars, Borex, Bottens, Bougy-Villars, Boulens, Bourg-en-Lavaux, Bournens, Boussens, Bremblens, Bretigny-sur-Morrens, Bretonnières, Buchillon, Bullet, Bursinel, Bursins, Burtigny, Bussigny, Bussy-Chardonney, Bussy-sur-Moudon, Chamblon, Champagne, Champtauroz, Champvent, Chardonne, Château-d’Œx, Chavannes-de-Bogis, Chavannes-des-Bois, Chavannes-le-Chêne, Chavannes-le-Veyron, Chavannes-près-Renens, Chavannes-sur-Moudon, Chavornay, Chêne-Pâquier, Cheseaux-Noréaz, Cheseaux-sur-Lausanne, Chéserex, Chessel, Chevilly, Chevroux, Chexbres, Chigny, Clarmont, Coinsins, Commugny, Concise, Coppet, Corbeyrier, Corcelles-le-Jorat, Corcelles-près-Concise, Corcelles-près-Payerne, Corseaux, Corsier-sur-Vevey, Cossonay, Cottens, Crans-près-Céligny, Crassier, Crissier, Cronay, Croy, Cuarnens, Cuarny, Cudrefin, Cugy, Curtilles, Daillens, Démoret, Denens, Denges, Dizy, Dompierre, Donneloye, Duillier, Dully, Échallens, Échandens, Échichens, Éclépens, Écublens, Épalinges, Épendes, Essertes, Essertines-sur-Rolle, Essertines-sur-Yverdon, Étagnières, Étoy, Eysins, Faoug, Féchy, Ferreyres, Fey, Fiez, Fontaines-sur-Grandson, Forel, Founex, Froideville, Genolier, Giez, Gilly, Gimel, Gingins, Givrins, Gland, Gollion, Goumoëns, Grancy, Grandcour, Grandevent, Grandson, Grens, Gryon, Henniez, Hermenches, Jongny, Jorat-Menthue, Jorat-Mézières, Jouxtens-Mézery, Juriens, La Chaux, La Praz, La Rippe, La Sarraz, La Tour-de-Peilz, L’Abbaye, L’Abergement, Lausanne, Lavey-Morcles, Lavigny, Le Chenit, Le Lieu, Le Mont-sur-Lausanne, Le Vaud, Les Clées, Leysin, Lignerolle, L’Isle, Lonay, Longirod, Lovatens, Lucens, Luins, Lully, Lussery-Villars, Lussy-sur-Morges, Lutry, Maracon, Marchissy, Mathod, Mauborget, Mauraz, Mex, Mies, Missy, Moiry, Mollens, Molondin, Montagny-près-Yverdon, Montanaire, Montcherand, Montherod, Montilliez, Mont-la-Ville, Mont-sur-Rolle, Montpreveyres, Montreux, Montricher, Morges, Morrens, Moudon, Mutrux, Novalles, Noville, Nyon, Ogens, Ollon, Onnens, Oppens, Orbe, Orges, Ormont-Dessous, Ormont-Dessus, Orny, Oron, Orzens, Oulens-sous-Échallens, Pailly, Pampigny, Paudex, Payerne, Penthalaz, Penthaz, Penthéréaz, Perroy, Poliez-Pittet, Pompaples, Pomy, Prangins, Premier, Préverenges, Prévonloup, Prilly, Provence, Puidoux, Pully, Rances, Renens, Rennaz, Reverolle, Rivaz, Roche, Rolle, Romainmôtier-Envy, Romanel-sur-Lausanne, Romanel-sur-Morges, Ropraz, Rossenges, Rossinière, Rougemont, Rovray, Rueyres, Saint-Barthélemy, Saint-Cergue, Saint-George, Saint-Légier-La Chiésaz, Saint-Livres, Saint-Oyens, Saint-Prex, Saint-Saphorin, Saint-Sulpice, Sainte-Croix, Saubraz, Savigny, Senarclens, Sergey, Servion, Sévery, Signy-Avenex, Suchy, Sullens, Suscévaz, Syens, Tannay, Tartegnin, Tévenon, Tolochenaz, Trélex, Trey, Treycovagnes, Treytorrens, Ursins, Valbroye, Valeyres-sous-Montagny, Valeyres-sous-Rances, Valeyres-sous-Ursins, Vallorbe, Vaulion, Vaux-sur-Morges, Vevey, Veytaux, Vich, Villars-Épeney, Villars-le-Comte, Villars-le-Terroir, Villars-Sainte-Croix, Villars-sous-Yens, Villarzel, Villeneuve, Vinzel, Vuarrens, Vucherens, Vufflens-la-Ville, Vufflens-le-Château, Vugelles-La Mothe, Vuiteboeuf, Vulliens, Vullierens, Vully-les-Lacs, Yens, Yverdon-les-Bains, Yvonand, Yvorne.

Retour haut de page