Covid-19 : des tests à grande échelle sont introduits en phase pilote durant le mois de mars

Tester, tracer, isoler : le dispositif mis en place en mai 2020 par le canton de Fribourg est un élément essentiel de la stratégie de lutte contre l’épidémie de Covid-19. Il vise à contrôler les cas, à briser les chaines de transmission du virus et offre notamment aux citoyennes et citoyens fribourgeois la possibilité de se faire tester dans un centre cantonal, chez son médecin ou à la pharmacie. Des équipes mobiles peuvent également être déployées lors de flambées afin d’effectuer des tests à grande échelle dans une institution, comme cela a pu être le cas dans certaines écoles ou institutions ces derniers mois. Le personnel de certains EMS a en outre été formé à effectuer des tests rapides. L’équipe de traçage réalise ensuite les enquêtes d’entourage pour les mises en isolement et quarantaine.

Pour compléter ce dispositif, des tests à grande échelle ciblés et répétitifs, à visée préventive, vont entrer dans une phase pilote durant le mois de mars. Ce dépistage vise spécifiquement l’identification de personnes contagieuses asymptomatiques. Ces tests vont être effectués dans 2 EMS, 2 entreprises et 3 écoles. L’analyse des résultats permettra par la suite d’envisager ces tests dans des cas où des risques potentiels de flambées sont diagnostiqués. Plusieurs sortes de tests vont être utilisées lors de cette phase pilote.

Il est important de relever que les personnes invitées à faire le test le font sur une base volontaire et que le système mis en place ne permet pas à l’employeur de déceler qui fait le test ou qui ne le fait pas.

Tests en entreprise

Deux entreprises fribourgeoises, dont les Transports publics fribourgeois (TPF), participeront à cette phase pilote. Pour les TPF, les quelque 300 conductrices et les conducteurs prenant leur service ont été invités à effectuer le test de dépistage du COVID-19, via un test salivaire par gargarisme à effectuer à domicile. L’autre entreprise sera testée dans le courant du mois de mars. Il est prévu une méthode plus classique de test antigénique rapide nasopharyngé dont le résultat est disponible en 20 minutes. Le prélèvement sera effectué par les équipes mobiles. La mise en œuvre suit son court.

Tests en EMS

Les membres du personnel des EMS de Courtepin et de Siviriez ont été invités à se faire tester. La décision a été prise de ne pas tester les résident-e-s, la majorité ayant été vaccinée. La méthode utilisée à Courtepin est le test rapide antigénique par frottis nasopharyngé effectué par les équipes mobiles et celle pour Siviriez est le test salivaire par gargarisme à effectuer à domicile.

Tests dans les écoles et les accueils extrascolaires

Le projet pilote a lieu dans les écoles primaires de Courtepin et d’Attalens, ainsi qu’à l’Ecole de culture générale de Fribourg. Le choix a été fait de ne pas tester les élèves, mais les adultes gravitant autour des enfants-adolescents, à savoir les enseignant-e-s et le personnel. En marge des tests dans les établissements primaires, des tests seront également effectués sur les collaboratrices et collaborateurs des accueils extrascolaires et les chauffeur-e-s de bus scolaire. La méthode de test utilisée dans ce cadre est le pooling salivaire (voir encadré). Dans ce cadre, une collaboration a été mise en place avec le SICHH.

La phase pilote de tests à grande échelle se déroule sur le mois de mars. Si dans ce cadre des personnes positives au Covid-19 sont détectées, elles feront l’objet d’un isolement et d’une enquête de traçage usuelle.

Test de pooling salivaire

Le pooling consiste à n’utiliser qu’un seul test de diagnostic pour analyser un mélange d’échantillons issus d’individus différents. Si un des groupes est positif, alors un des prélèvements au moins contient l’agent infectieux. On testera alors individuellement les échantillons des individus issus de ce groupe pour isoler la personne qui est infectée. Le pooling permet d’accélérer le dépistage à grande échelle.

Test salivaire gargarisme

Le test salivaire par gargarisme, consiste à mettre une solution isotonique dans la bouche pour se rincer, sans l’avaler et faire circuler le liquide 1 minute. Ensuite le liquide doit être craché grâce à un petit entonnoir dans un tube qui sera analysé. Cette méthode permet également le pooling.  

Lieu Méthode de test Laboratoire/Equipe mobile Personnes testées Nombre de personnes
EMS Courtepin Test rapide antigénique nasopharyngés Equipe mobile Personnel 82
EMS Glâne Siviriez Test salivaire gargarisme pooling RISCH Personnel  80
Ecole Courtepin Salivaire pooling SICCH Personnel AES 70-100
Ecole Attalens Salivaire pooling SICCH Personnel AES 70-100 
ECG Salivaire pooling SICCH Personnel 70-100
TPF Test salivaire gargarisme pooling RISCH Chauffeurs 300
Autre entreprise Test rapide antigénique nasopharyngés Equipe mobile Personnel 100

Source