drame-de-saint-jean-deux-accuses-demandent-une-peine-plus-clemente

Drame de Saint-Jean: deux accusés demandent une peine plus clémente

Genève : Drame de Saint-Jean: deux accusés demandent une peine plus clémente |

Trois ans après l’agression, neuf mois après leur condamnation en première instance, les deux majeurs condamnés pour le drame de Saint-Jean allaient-ils trouver les mots pour décrire leur geste? En mars, ils avaient quitté le Palais de justice menottes aux poignets, condamnés à des peines de 15 et 12 ans de prison pour tentative d’assassinat, en laissant un grand sentiment de vide. Lundi, leur procès en appel s’est ouvert.

Aujourd’hui, ils sont des hommes de 21 ans qui purgent leur peine, l’un à Bochuz, l’autre à La Brenaz. Le premier attend de pouvoir passer les examens de son CFC, le second a entamé une formation de boulanger derrière les barreaux.

Un nouveau terme enrichit désormais leur vocabulaire: l’adrénaline. C’est elle qui les aurait conduits à cogner deux inconnus, par une nuit glaciale de janvier 2017, sur les voies couvertes de Saint-Jean. «L’adrénaline, c’est un mélange de stress, de peur et d’alcool. On se sent plus libre, plus léger. Je n’arrive pas à l’expliquer», dit le premier en direction de la Cour. Le second met sur le compte de cette même adrénaline ces coups de pied à la tête de la victime: «Avec ma psychologue, on cherche à comprendre mon impulsivité et comment je suis arrivé à une telle violence. J’ai encore un gros point d’interrogation.»

Éviter l’expulsion

Derrière eux, les familles de victimes sont toujours là. «Ils ont frappé sur la tête, ils savaient très bien ce qu’ils faisaient», interrompt le père du trentenaire le plus gravement blessé. Un homme lourdement handicapé, défiguré, privé de sa mobilité et de la parole. Son espérance de vie sera nettement diminuée à la suite des coups reçus à la tête. Lundi, ses avocats et sa famille ont indiqué que son état s’est encore détérioré.

Sur le plan juridique, les deux majeurs de la bande (deux autres, mineurs au moment de faits, doivent encore être jugés, un cinquième comparaîtra devant le Tribunal criminel pour le meurtre des Charmilles commis après l’agression de Saint-Jean) ont fait appel de leur jugement en première instance avec des objectifs précis.

Pour le premier, carrure impressionnante et leader de la bande, il s’agit de demander une réduction de peine en espérant que les juges retiendront des lésions corporelles simples au lieu de tentatives d’assassinat. L’autre, son ami, se présente devant la Chambre pénale d’appel et de révision avec l’espoir que son expulsion au Brésil pour une durée de cinq ans, effective au terme de sa peine de prison, soit annulée. «J’ai tout ici, j’ai grandi ici, fait mes écoles, dit-il. Au pays, je n’ai rien. Je demande une deuxième chance.»

«Vous vouliez tuer»

Retour sur les faits de Saint-Jean et cette maudite adrénaline. Désormais, c’est Olivier Jornot qui pose les questions. Le procureur général a repris le dossier à la suite du départ du Ministère public de Dario Nikolic. «Cette adrénaline, qu’est-ce que ça provoque? On tape plus fort ou plus facilement?» demande-t-il. «Plus facilement», répond le premier. «Quand on court après quelqu’un, on court plus vite?» «Oui, je crois.»

 smartMILE - Cabinet de Conseil 

 Qualité-prix imbattable  

» En savoir plus

 Experts notables 

» En savoir plus

 Services inégalables 

» En savoir plus

Peut-on mettre une agression sur le compte d’une hormone quand les coups ont été portés à deux inconnus choisis au hasard, quand l’un d’eux a été poursuivi au pas de course jusqu’au temple de Saint-Jean et battu à l’aide d’une batte de baseball? «Juridiquement, c’est acquis: vous vouliez tuer», tranche Olivier Jornot, bien déterminé à montrer la préméditation du groupe.

Chez ces jeunes qui enchaînaient les «embrouilles» gratuites, Saint-Jean a été l’épilogue le plus violent et le plus destructeur. «Quand la batte atteint la personne, vous pensez que ça aura quelle conséquence?» interroge le procureur général. Réponse confuse du colosse. «J’ai voulu faire mal, mais je ne pensais pas à des conséquences aussi graves. Sur le moment, je n’ai pas réfléchi.» La vacuité au moment de l’agression, c’est ce que plaide son avocat, MeGuerric Canonica. C’est également ce qu’ont décrit les psychiatres dans leurs rapports: «Au moment des faits, il n’y avait aucune élaboration psychique.»

Contrition rejetée

Si les deux jeunes hommes ont demandé aux autorités de revoir le jugement de première instance, c’est que chacun reconnaît sa responsabilité, mais chacun sur une des deux victimes uniquement.

En réalité, leur comparution s’apparentait davantage à un acte de contrition. «J’ai participé et je suis responsable», admet le Brésilien. «C’était une connerie totale, un manque d’intelligence. J’assume la douleur que j’ai infligée. Aujourd’hui, les choses se passeraient différemment», répète son ami. Des mots encore à mille lieues d’atténuer la douleur des proches des victimes.

Le procès se poursuit mardi avec les plaidoiries.

Créé: 09.12.2019, 18h32

Source

TOUS NOS SERVICES

Un ensemble complet de services performants pour vous aider à vous concentrer sur votre cœur de métier.

PRÊT À PROSPÉRER? OBTENEZ VOTRE DEVIS GRATUIT AUJOURD'HUI:

Nos experts ont mis au point des outils, lancé des campagnes et réussi des projets avec succès pour des entreprises allant du café local aux sociétés de services nationales. Ils feront la même chose pour vous. Demandez un devis gratuit et découvrez pourquoi smartMILE est considéré comme l'un des meilleurs cabinets de conseil en Suisse romande.

Zone d’activité de notre cabinet de conseil en management, stratégie et organisation dans le Canton de Genève :

Aire-la-Ville, Anières, Avully, Avusy, Bardonnex, Bellevue, Bernex, Carouge, Cartigny, Céligny, Chancy, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Choulex, Collex-Bossy, Collonge-Bellerive, Cologny, Confignon, Corsier, Dardagny, Genève Ville, Genthod, Gy, Hermance, Jussy, Laconnex, Lancy, Le Grand-Saconnex, Meinier, Meyrin, Onex, Perly-Certoux, Plan-les-Ouates, Pregny-Chambésy, Presinge, Puplinge, Russin, Satigny, Soral, Thônex, Troinex ,Vandœuvres, Vernier, Versoix, Veyrier

Zone d’activité de notre agence de marketing, web, communication et régie immobilière dans le Canton de Vaud :

Aclens, Agiez, Aigle, Allaman, Apples, Arnex-sur-Nyon, Arnex-sur-Orbe, Arzier-Le Muids, Assens, Aubonne, Avenches, Ballaigues, Ballens, Bassins, Baulmes, Bavois, Begnins, Belmont-sur-Lausanne, Belmont-sur-Yverdon, Bercher, Berolle, Bettens, Bex, Bière, Bioley-Magnoux, Bioley-Orjulaz, Blonay, Bofflens, Bogis-Bossey, Bonvillars, Borex, Bottens, Bougy-Villars, Boulens, Bourg-en-Lavaux, Bournens, Boussens, Bremblens, Bretigny-sur-Morrens, Bretonnières, Buchillon, Bullet, Bursinel, Bursins, Burtigny, Bussigny, Bussy-Chardonney, Bussy-sur-Moudon, Chamblon, Champagne, Champtauroz, Champvent, Chardonne, Château-d’Œx, Chavannes-de-Bogis, Chavannes-des-Bois, Chavannes-le-Chêne, Chavannes-le-Veyron, Chavannes-près-Renens, Chavannes-sur-Moudon, Chavornay, Chêne-Pâquier, Cheseaux-Noréaz, Cheseaux-sur-Lausanne, Chéserex, Chessel, Chevilly, Chevroux, Chexbres, Chigny, Clarmont, Coinsins, Commugny, Concise, Coppet, Corbeyrier, Corcelles-le-Jorat, Corcelles-près-Concise, Corcelles-près-Payerne, Corseaux, Corsier-sur-Vevey, Cossonay, Cottens, Crans-près-Céligny, Crassier, Crissier, Cronay, Croy, Cuarnens, Cuarny, Cudrefin, Cugy, Curtilles, Daillens, Démoret, Denens, Denges, Dizy, Dompierre, Donneloye, Duillier, Dully, Échallens, Échandens, Échichens, Éclépens, Écublens, Épalinges, Épendes, Essertes, Essertines-sur-Rolle, Essertines-sur-Yverdon, Étagnières, Étoy, Eysins, Faoug, Féchy, Ferreyres, Fey, Fiez, Fontaines-sur-Grandson, Forel, Founex, Froideville, Genolier, Giez, Gilly, Gimel, Gingins, Givrins, Gland, Gollion, Goumoëns, Grancy, Grandcour, Grandevent, Grandson, Grens, Gryon, Henniez, Hermenches, Jongny, Jorat-Menthue, Jorat-Mézières, Jouxtens-Mézery, Juriens, La Chaux, La Praz, La Rippe, La Sarraz, La Tour-de-Peilz, L’Abbaye, L’Abergement, Lausanne, Lavey-Morcles, Lavigny, Le Chenit, Le Lieu, Le Mont-sur-Lausanne, Le Vaud, Les Clées, Leysin, Lignerolle, L’Isle, Lonay, Longirod, Lovatens, Lucens, Luins, Lully, Lussery-Villars, Lussy-sur-Morges, Lutry, Maracon, Marchissy, Mathod, Mauborget, Mauraz, Mex, Mies, Missy, Moiry, Mollens, Molondin, Montagny-près-Yverdon, Montanaire, Montcherand, Montherod, Montilliez, Mont-la-Ville, Mont-sur-Rolle, Montpreveyres, Montreux, Montricher, Morges, Morrens, Moudon, Mutrux, Novalles, Noville, Nyon, Ogens, Ollon, Onnens, Oppens, Orbe, Orges, Ormont-Dessous, Ormont-Dessus, Orny, Oron, Orzens, Oulens-sous-Échallens, Pailly, Pampigny, Paudex, Payerne, Penthalaz, Penthaz, Penthéréaz, Perroy, Poliez-Pittet, Pompaples, Pomy, Prangins, Premier, Préverenges, Prévonloup, Prilly, Provence, Puidoux, Pully, Rances, Renens, Rennaz, Reverolle, Rivaz, Roche, Rolle, Romainmôtier-Envy, Romanel-sur-Lausanne, Romanel-sur-Morges, Ropraz, Rossenges, Rossinière, Rougemont, Rovray, Rueyres, Saint-Barthélemy, Saint-Cergue, Saint-George, Saint-Légier-La Chiésaz, Saint-Livres, Saint-Oyens, Saint-Prex, Saint-Saphorin, Saint-Sulpice, Sainte-Croix, Saubraz, Savigny, Senarclens, Sergey, Servion, Sévery, Signy-Avenex, Suchy, Sullens, Suscévaz, Syens, Tannay, Tartegnin, Tévenon, Tolochenaz, Trélex, Trey, Treycovagnes, Treytorrens, Ursins, Valbroye, Valeyres-sous-Montagny, Valeyres-sous-Rances, Valeyres-sous-Ursins, Vallorbe, Vaulion, Vaux-sur-Morges, Vevey, Veytaux, Vich, Villars-Épeney, Villars-le-Comte, Villars-le-Terroir, Villars-Sainte-Croix, Villars-sous-Yens, Villarzel, Villeneuve, Vinzel, Vuarrens, Vucherens, Vufflens-la-Ville, Vufflens-le-Château, Vugelles-La Mothe, Vuiteboeuf, Vulliens, Vullierens, Vully-les-Lacs, Yens, Yverdon-les-Bains, Yvonand, Yvorne.

Retour haut de page