Epic Games dépose une plainte antitrust contre Apple en Europe

Epic Games dépose une plainte antitrust contre Apple en Europe

Epic Games étend son combat avec Apple en Europe. L’éditeur du jeu Fortnite a annoncé avoir déposé une plainte contre Apple après des services de la concurrence de l’Union européenne. La plainte accuse le fabricant de l’iPhone d’avoir « complètement évincé la concurrence dans les processus de distribution et de paiement des applications » par une série de mesures anticoncurrentielles.

Epic Games et Apple sont en conflit depuis le mois d’août, date à laquelle l’éditeur a intentionnellement enfreint les règles de la firme à la pomme selon lesquelles les développeurs d’applications ne peuvent utiliser le service de traitement des paiements d’Apple que pour les achats intégrés. En août, Epic a activé un code caché dans la version iOS de Fortnite, permettant aux joueurs d’acheter des articles directement auprès d’Epic plutôt que par le système de paiement d’Apple, qui prélève une commission pouvant aller jusqu’à 30%. Apple a rapidement banni Fortnite de son App Store. Epic a répliqué par un dépôt de plainte, ralliant d’autres entreprises technologiques, dont Spotify et Facebook, à sa cause.

Epic Games se pose en défenseur des consommateurs

Car, pour l’éditeur de Fortnite, il s’agit d’un combat plus global sur la manière dont les magasins d’applications et les jeux sur Internet fonctionnent. « Ce qui est en jeu ici, c’est l’avenir même des plateformes mobiles », estime Tim Sweeney, le PDG d’Epic Games. « Les consommateurs ont le droit d’installer des applications à partir des sources de leur choix et les développeurs ont le droit de se faire concurrence sur un marché équitable ».

Apple fait savoir que les règles de l’App Store s’appliquent de la même manière à tous les développeurs et que sa priorité est de fournir aux clients un endroit sûr et fiable pour télécharger des logiciels.

« D’une manière qu’un juge a qualifiée de trompeuse et clandestine, Epic a activé une fonctionnalité de son application qui n’a pas été examinée ou approuvée par Apple, et ils l’ont fait dans l’intention expresse d’enfreindre les directives de l’App Store qui s’appliquent de la même manière à tous les développeurs et protègent les clients », a déclaré un porte-parole d’Apple. « Leur comportement imprudent a fait des clients des pions, et nous sommes impatients de le faire savoir à la Commission européenne ».

La plainte de l’UE vient s’ajouter à des contestations judiciaires aux États-Unis et en Australie, ainsi qu’à un dépôt auprès du Tribunal d’appel de la concurrence du Royaume-Uni. La bataille juridique entre Epic et Apple aux États-Unis doit être soumise à un jury dans le courant de l’année.

A lire aussi

Fortnite est banni par Apple et Google, tout ce qu’il faut savoir

Image : Epic Games

Source