Fibre : notre guide pour choisir le meilleur opérateur ou le meilleur forfait internet

Nos conseils et notre comparatif sont à jour du 2 mars 2021. RED by SFR a prolongé son offre fibre à 25€ et couplée sans surcoût aux options Débit Plus / Appels illimités vers les mobiles. La Freebox Pop reste la plus séduisante des box fibre sans engagement à nos yeux avec son débit partagé théorique de 5 Gb/s et sa partie son/vidéo plus élaborée. Du côté des box imposant un engagement, nous vous conseillons toujours la Bbox Ultym de Bouygues Telecom puisqu’elle coche toutes les cases sur les fondamentaux : jusqu’à 2 Gb/s en réception et 600 Mb/s en émission théoriques, un max de services, le tout pour 27.99 euros par mois la première année.

Cela fait maintenant des années que l’on parle de la fibre optique. Si les débuts ont été difficiles et le déploiement pour le moins limité, la technologie est désormais plus facile d’accès, surtout dans les grandes agglomérations. L’ARCEP dénombre aujourd’hui plus de 18.3 millions de foyers éligibles à la FTTH.

Dans ces conditions, nombreux sont ceux à être tentés de résilier leur vieil abonnement ADSL au profit de la fibre optique. À la clef, des débits descendants théoriques allant généralement jusqu’à 1 Gb/s, et des débits montants de plus de 200 Mb/s, un « ping » généralement sous les 10 ms pour les joueurs qui profiteront au passage d’une stabilité à toute épreuve.

Ça vous fait rêver, mais vous êtes un peu perdus entre les différentes technologies et offres ? Suivez le guide, on a lu toutes les petites lignes pour tout vous expliquer. 

Sommaire :

FTTH, FTTB, FTTLA, késako

La fibre étant un argument de vente non négligeable, les opérateurs ont vite tenté d’utiliser le terme dès qu’ils proposaient des abonnements très haut débit, même en utilisant du cuivre. Ce fut notamment le cas de SFR/Numericable avant qu’un arrêté vienne éclaircir le débat.

En clair, la seule « vraie fibre » est le FTTH pour « Fiber to the Home ». C’est-à-dire que la fibre arrive jusqu’à la box de l’abonné, ainsi toute la chaîne est en fibre optique et c’est ce qui permet le réseau de la meilleure qualité possible.

 

Il existe ensuite des solutions utilisant de la fibre, mais pas jusqu’au domicile du client. C’est le cas du FFTB, avec un « B » pour « building », où la fibre arrive dans l’immeuble, mais les copropriétaires sont raccordés avec du cuivre. Il y a également le FFTLA (pour Last Amplifier), la fibre arrive jusqu’au pâté de maisons, les logements sont raccordés en cuivre.

Notez que cela ne change pas grand-chose du point de vue des débits descendants, c’est en revanche plus gênant sur les débits montants. SFR plafonnait à 60 Mb/s en FTTB là où les opérateurs FTTH proposaient du 200 Mb/s voire plus. L’opérateur au carré rouge ne déploie aujourd’hui que du FTTH et pour les abonnés FTTB, le basculement vers cette norme se fait depuis cette année. Vous l’aurez compris, dans la mesure du possible il vaut mieux opter pour de la fibre FTTH si vous êtes éligibles.

Êtes-vous éligible à la fibre ?

Le cas de l’éligibilité est complexe, car elle se fait à deux niveaux, d’abord celui de la commune où l’opérateur décide de s’installer, puis au niveau du bâtiment. Ainsi, ce n’est pas parce que votre commune est fibrée que votre immeuble l’est.

Pour faciliter les choses, les opérateurs et (nos amis de ZDnet) proposent tous sur leur site un test simple pour savoir si vous pouvez profiter de la fibre. Si ce n’est pas le cas, deux cas de figure :

Si votre quartier/commune est fibré/e mais pas votre habitation : si vous êtes propriétaire d’un logement individuel, il suffit de contacter l’opérateur afin qu’il vous raccorde au point le plus proche. Si vous habitez dans un immeuble, il faudra passer par le syndic et demander à ce que la question figure à l’ordre du jour. Cela peut prendre du temps. L’opérateur retenu installe ensuite ses fibres au pied de l’immeuble.

La loi l’oblige à fournir une installation compatible avec tous les opérateurs. Ceci étant, ils ne sont pas forcés de se raccorder par la suite. Dans un immeuble raccordé par Free, Orange pourra être absent. Dans les faits ces cas sont rares, mais cela peut prendre un peu de temps avant que les autres opérateurs entrent dans la danse.

Pour qu’ils soient tous les quatre sur un pied d’égalité, l’ARCEP impose à l’installateur de l’immeuble une période de « carence » de 3 mois entre l’installation et la commercialisation pour que les autres opérateurs aient le temps de se raccorder et formuler à leur tour une offre commerciale. Sachez que généralement la date d’installation et l’opérateur sont indiqués dans les parties communes de l’immeuble.

Un point de terminaison optique (PTO). Image : lafibre.info

Si votre immeuble est déjà fibré, s’abonner chez l’opérateur de votre choix lancera la démarche pour vous raccorder. Un technicien se déplacera chez vous pour vous raccorder et faire courir la fibre dans votre appartement s’il y a lieu. Notez qu’une loi impose désormais à tous les immeubles dont la construction a débuté après le 1 novembre 2016 à être pré-fibré.  

Certains promoteurs n’ont pas attendu la loi pour le faire. Ainsi, si vous habitez dans un immeuble récent, il est possible que les câbles soient déjà tirés et équipés d’un PTO (Point de terminaison optique) avec au moins deux fibres pour deux opérateurs. Dans ce dernier cas, le travail du technicien sera réduit au strict minimum, l’installation ne prendra guère plus d’une heure et aura le mérite d’être plus esthétique puisque les fibres ont été tirées dans les cloisons à l’instar des câbles électriques. De même, si vous venez d’emménager dans un appartement ou une maison où la fibre a déjà été installée par le précédent occupant la démarche sera très simple. Une fois raccordé, pensez à faire un test de débits.

Combien ça coûte ?

Comme la plupart des opérateurs voient dans la fibre un relais de croissance et un moyen de gagner des abonnés, l’installation de la fibre est généralement offerte quand votre immeuble est déjà raccordé.

Pour les maisons individuelles, l’opération étant plus lourde, c’est en revanche facturé dans certains cas : SFR demande 149 euros pour un raccordement souterrain et même 299 euros pour un raccordement aérien (comprendre par le toit). Bouygues facture 149 euros ou 50 euros par tranches de 10 mètre de câble en aérien. Du côté d’Orange, ce sera 149 euros sauf s’il y a une offre commerciale en cours.

Vous avez un doute quelconque ? N’hésitez pas à demander au fournisseur que vous avez choisi avant de vous engager et vous retrouver avec une facture nettement plus importante que prévu. Vous pouvez également lire les brochures tarifaires de votre opérateur, elle sont toujours disponible sur le site du FAI (c’est une obligation légale).

Combien de temps ça prend ?

De manière générale, entre le moment où vous vous abonnez et le moment ou vous pouvez effectivement vous connecter à internet, il se passe une bonne quinzaine de jours, pas forcément pour des raisons techniques, mais parce que les techniciens ne sont pas toujours disponibles ; d’autant plus que la chose est généralement sous-traitée. C’est l’une des spécialités de la société Scopelec par exemple. Notez que ces délais sont souvent rallongés autour du mois de septembre/octobre, en raison de nombreux emménagements (d’étudiants notamment), surtout dans les grandes villes.

Ça, c’est quand tout se passe comme prévu. Il peut arriver que les fibres soient mal routées, mal soudées à la base, etc. Bref tout un tas de problèmes qui ne peuvent être détectés qu’en présence d’un technicien, qui repartira sans pouvoir faire grand-chose. Il faudra alors organiser un nouveau rendez-vous une fois le problème résolu par l’opérateur ou entre les opérateurs si vous ne vous abonnez pas chez celui qui a fibré l’immeuble.

Pour s’épargner certains problèmes et surtout faciliter la résolution de ces derniers, on vous recommandera tout de même de favoriser l’opérateur qui a installé la fibre dans votre immeuble. Les choses sont généralement plus simples.

Comparatif : les offres que nous conseillons chez chacun des FAI

Nos conseils sont à jour du 02 mars 2021. Ce comparatif sera actualisé si des offres plus intéressantes apparaissent.

1. Chez Bouygues Telecom : la Bbox Ultym

Le 23 avril 2018, Bouygues Telecom a remis à plat ses offres fixes avec trois options : Bbox Ultym, Bbox Must et enfin Bbox Fit en entrée de gamme. Ainsi, on se retrouve avec une Bbox Ultym à 27.99 euros pendant 12 mois puis 45.99 euros par mois, une Bbox Must à 21.99 euros pendant 12 mois puis 36.99 euros par mois et une Bbox Fit à 15.99 euros pendant 12 mois puis 29.99 euros.

Pour chaque box internet de Bouygues Telecom, vous avez le choix entre l’ADSL et la fibre optique. Notez toutefois que les trois offres fibre n’affichent pas les mêmes débits mais que ces derniers ont été augmentés début juillet 2020 (tout comme leur prix). Ainsi, la Bbox Fit propose un débit descendant maximal de 300 Mb/s et un débit ascendant maximal de 200 Mb/s (contre 200 et 100 Mb/s), la Bbox Must, un débit descendant max de 1 Gb/s et un débit ascendant max de 400 Mb/s (contre 500 et 300 Mb/s) et la Bbox Ultym, un débit descendant max de 2 Gb/s et un débit ascendant max de 600 Mb/s (contre 1 Gb/s et 500 Mb/s).

La Bbox Fit est la box internet la plus limitée des trois puisqu’elle intègre une offre internet fibre et une offre appels illimités vers les fixes en France et les fixes de plus de 110 pays.

La Bbox Must est un peu plus étoffée avec son bouquet TV de plus de 180 chaînes, son décodeur 4K et son enregistreur 128 Go. Elle propose également les appels illimités vers les mobiles en France en plus des appels illimités vers les fixes de France et de plus de 110 pays.

Si cette offre est tout à fait honorable, la version Ultym est à privilégier selon nous car elle offre un répéteur Wi-Fi 6 (en option et compatible WiFi 5 chez les deux autres) et surtout des débits jusqu’à 2 Gb/s en FTTH. Vous aurez en plus le choix entre quelques bonus (Canal+ Série, une clé 4G, Playzer ou un bouquet TV Bbox Jeunesse) et un bouquet presse en cadeau. Enfin, les appels sont illimités vers les fixes et mobiles en France / Europe / Suisse ainsi que vers les fixes de 110 pays. Depuis janvier 2020, le nouveau modem Bbox fibre Wi-Fi 6 est fourni avec cette offre.

Aux côtés de ces offres traditionnelles, Bouygues Telecom propose depuis le 2 juin 2020 l’offre Bbox Smart TV qu’il présente comme « un nouveau concept d’offre triple play dont l’innovation répond aux attentes des Français en termes de technologie et de simplicité ». Dans les grandes lignes, le décodeur TV devient une application préinstallée en exclusivité sur les Smart TV de Samsung et plus précisément sur « l’ensemble des Smart TV Samsung de 2019 et 2020 mises en service à partir de cette date ». Baptisée B.TV+, cette appli permet aux abonnés d’accéder à 151 chaînes, 14 replay et 83 chaînes payantes. Facturée 39.99 euros par mois, l’offre Bbox Smart TV implique un engagement de 12 mois. Bouygues vous propose de la coupler à une Smart TV 4K Samsung disponible en trois tailles : 43, 55 et 65 pouces (gamme Crystal UHD TU7 de 2020). Il ne s’agit pas d’une location mais bel et bien d’un achat. Comptez 49 euros pour le modèle 108 centimètres, 69 euros pour le 125, 219 euros pour le 138 et 349 euros pour le 163. À noter que le forfait Bbox Smart TV est uniquement disponible en fibre (débits maximum théoriques de 1 Gb/s en descendant et de 500 Mb/s en montant).

À noter que lorsque vous souscrivez à l’une de ces Bbox, vous pouvez bénéficier du remboursement des frais de résiliation de votre ancien FAI jusqu’à 100 euros.

 

Les coûts supplémentaires :  

  • Engagement : 12 mois (24 mois si Bbox Smart TV)
  • Location de box : incluse
  • Frais de mise en service : 29€
  • Frais de résiliation : 59€, 29€ remboursés si équipement rendu dans les 30 jours. Sous engagement : mensualités restantes

Bbox Ultym en détail

2. Chez Free : Freebox Pop

L’arrivée des Freebox Delta (puis Delta S) et One a permis à Free d’éclater sa gamme d’offres. La One a fait ses adieux il y a plusieurs semaines au profit de la Freebox Pop (Freebox V8) présentée en juillet par Iliad. La Freebox Crystal (uniquement disponible en ADSL) a également quitté le catalogue de l’opérateur. On dénombre désormais cinq solutions fibre ou ADSL chez le FAI contre six il y a encore quelques temps. L’intérêt d’étaler sa gamme est d’étaler les prix, afin d’être accessible à toutes les bourses. Chez Free, cela va de 34,99 euros pour la Freebox Mini 4K à 49,99 euros pour la Freebox Delta à laquelle il faudra ajouter le Player à 480 euros ou 10 euros par mois pendant 48 mois. 

L’abonnement à la Freebox Delta que nous avons pu tester nous paraît bien trop cher pour les valeurs ajoutées proposées. Fibre 10 Gb/s, Player, Devialet et la maison connectée sont selon nous pour le moment largement dispensables. Nous mettons également de côté la Delta S dont nous critiquons le positionnement dans un article dédié, notamment en raison de l’absence de TV. 

Absente du catalogue de Free pendant plusieurs mois en 2020, la Freebox Mini 4K est de nouveau disponible depuis le début de l’année 2021. Elle est selon nous l’une des offres fibre les plus intéressantes puisqu’elle faisait le nécessaire en Triple Play avec la fibre jusqu’à 1 Gb/s pour 14,99 euros par mois pendant un an puis 34,99 euros. Depuis janvier 2020, vous pouvez bénéficier du Wi-Fi AC 5 GHz et donc, d’un débit théorique maximal de 1.3 Gb/s.

La Freebox Pop est affichée à 29.99 euros par mois la première année puis 39.99 euros par mois. Cette box sans engagement vous permet de profiter d’un débit descendant théorique (et partagé) maximal de 5 Gb/s et d’un débit montant théorique maximal de 700 Mb/s. Précisons qu’elle comprend un répéteur contrairement à la Mini 4K. En revanche, l’offre TV comporte également 220 chaînes. Compatible 4K comme la Mini 4K, le Player de la Pop dispose d’une partie son et vidéo plus engageante avec le support du HDR Dolby Vision, du DTS HD, du Dolby Audio, du Dolby Surround 5.1 et du Dolby Atmos. Pour finir, la Freebox Pop inclut les appels illimités vers les mobiles France/DOM et les fixes de plus de 100 destinations. Rappelons que la Mini 4K se limite aux fixes de plus de 110 destinations. La Pop présente selon nous le meilleur rapport qualité/prix de l’opérateur. 

Les coûts supplémentaires :

  • Engagement : aucun
  • Location de box : incluse
  • Mise en service : 49€
  • Résiliation : 49€

3. Chez Orange : la Livebox Up

Début octobre, Orange a revu ses offres internet fibres. L’offre classique Livebox Fibre propose désormais des débits allant jusqu’à 400 Mb/s symétriques contre 300 Mb/s auparavant. Comptez 22,99 euros par mois pendant 12 mois puis 41.99 euros par mois pour profiter de ses services. C’est largement suffisant pour la plupart des usages. Cette offre s’accompagne de la Livebox 5, la dernière box de l’opérateur historique.

Du côté de l’offre Livebox Up Fibre, on peut également profiter de cette box mais avec une vitesse de connexion beaucoup plus intéressante pour 30.99 euros par mois pendant un an puis 49.99 euros par mois.

C’est ce dernier abonnement que nous vous recommandons puisqu’il va beaucoup plus loin notamment en proposant un débit descendant maximal de 2 Gb/s. Attention, il s’agit ici d’un débit partagé. Au final, cette Livebox 5 propose un débit théorique de 1 Gb/s par équipement. Le débit ascendant théorique peut quant à lui atteindre les 600 Mb/s. Par ailleurs, cette box inclut les appels illimités depuis le fixe vers les fixes et les mobiles de France métropolitaine, Europe, DOM, USA et Canada. Elle s’accompagne d’un répéteur Wi-Fi, sur demande, non pas pour booster la vitesse de votre connexion mais pour être certain de couvrir correctement tout son domicile et, toujours sur demande, d’une Clé TV ou d’un deuxième décodeur TV UHD très utile si vous avez deux TV. À 30,99 euros par mois pendant un an puis 49.99 euros par mois, soit 8 euros de plus que l’offre d’entrée de gamme, nous estimons que cela vaut le coup. À noter qu’Orange vous propose 5 euros de remise par mois pendant 12 mois si vous changez d’opérateur. De plus, vous pouvez profiter du remboursement des frais de résiliation de votre ancien opérateur jusqu’à 150 euros.

 

Les coûts supplémentaires : 

  • Engagement : 12 mois
  • Location de box : incluse
  • Mise en service : 50€ pour la TV
  • Frais de résiliation : 50€

4. Chez Sosh : la Boîte

Du côté de Sosh, on retrouve La Boîte Sosh qui est une offre sans engagement proposée à 19.99 euros par mois pendant un an puis 29.99 euros. La box fibre de Sosh comprend un accès internet très haut débit caractérisé par un débit maximal de 300 Mb/s en download et de 300 Mb/s en upload. Elle propose également les appels illimités vers les fixes de France métropolitaine, des DOM et de plus de 100 destinations internationales. Ajoutez 5 euros et vous pourrez appeler sans limite vers les mobiles de France métropolitaine et des DOM. Pour profiter de la TV, vous avez deux choix : soit vous accédez à un bouquet 72 chaînes TV sur mobile, tablette et PC/Mac via l’application TV d’Orange (offerte sur demande), soit vous optez pour un bouquet de 160 chaînes TV sur tous les supports avec l’option décodeur TV + Appli TV d’Orange pour 5 euros supplémentaires par mois.

Vous profiterez de l’avant-dernière box premium d’Orange, à savoir la Livebox 4, qui propose du Wifi AC 5Ghz avec 4×4 antennes, 4 ports Ethernet et 2 ports USB 3.0. Si vous souscrivez à l’option TV à 5 euros, vous retrouverez un décodeur compatible HD et doté d’un disque dur de 80 Go.

La Boîte Sosh en détail 

5. Chez SFR : la box Power

SFR a revu ses formules. Il n’y en a désormais plus que deux contre trois avant cette mise à jour. Proposée à 16 euros par mois pendant un an puis 38 euros, l’offre SFR Fibre comprend un accès internet avec un débit descendant et un débit ascendant théoriques max de 500 Mb/s, les appels illimités vers les fixes en France, un bouquet TV de 160 chaînes et 10 Go de stockage sur le SFR Cloud

Comme chez Orange, nous mettrons de côté chez SFR l’offre d’entrée de gamme, au profit de la Power avec son débit descendant pouvant – en fonction de votre éligibilité – aller jusqu’à 1 Gb/s descendant, et 500 Mb/s montants pour 22 euros mensuels pendant un an puis 43 euros. L’offre comprend 200 chaînes TV, les appels vers les fixes et mobiles en France et 100 Go de stockage sur le cloud de SFR.

SFR a dévoilé en 2019 sa Box 8 qui est la première box internet compatible Wifi 6. Par ailleurs, elle prend en charge les technologies Dolby Atmos, Dolby Vision, 4K HDR et embarque un assistant vocal. Pour en profiter, vous devrez payer 10 euros par mois en plus de votre forfait. Couplée à l’offre SFR Fibre 8, elle vous permettra de profiter d’un débit descendant maximal de 1 Gb/s et associée à l’offre SFR Fibre Power 8, elle vous fera bénéficier d’un débit partagé et descendant maximal de 2 Gb/s.

En souscrivant à une box fibre de SFR, l’opérateur pourra rembourser jusqu’à 100 euros vos frais de résiliation.

Les coûts supplémentaires :

  • Engagement : 12 mois. 
  • Location de box : incluse
  • Frais de mise en service : 49€
  • Frais de résiliation : 49€. Si engagement toujours en cours : mensualités restantes

6. Chez RED : la RED Box

Si vous êtes plutôt intéressé par une offre sans engagement, sachez que RED propose aussi une box fibre à 25 euros par mois. Jusqu’au 8 mars, l’opérateur offre les options Débit Plus et Appels illimités vers les mobiles; 100 Go de stockage sur le cloud de SFR ainsi qu’un mois d’abonnement. Les débits descendant et ascendant théoriques actuels atteignent 1 Gb/s en descendant et 500 Mb/s en ascendant contre 300 Mb/s habituellement. Si vous voulez profiter d’un bouquet TV, ce sera 2 euros supplémentaires par mois pour 35 chaînes et 4 euros supplémentaires par mois pour 100 chaînes. 

Vous vous retrouverez avec une box complète compatible Wifi AC 5Ghz avec 3×3 antennes, 4 ports Ethernet et 1 port USB 2.0. Le décodeur (à partir de 2 euros par mois) est compatible UHD/4K et peut enregistrer jusqu’à 8h de contenus TV dans le cloud. Une télécommande « omnidirectionnelle avec clavier AZERTY intégré », l’accompagne.

RED Box en détail 

La meilleure offre box fibre selon CNET France au 02 mars 2021 :

La Bbox Ultym est indétrônable avec ses débits très solides, la qualité de son réseau fibre, les nombreuses technologiques qu’elle embarque et les bonus qu’elle inclut (répéteur, Canal+ Series, etc.). Par ailleurs, ce forfait internet est moins onéreux que les meilleures offres de SFR ou d’Orange, que ce soit pendant la première année ou après avec un tarif de 27.99 euros puis de 45.99 euros. Tous ces arguments en font donc la meilleure box fibre du marché actuellement.

Si vous êtes à la recherche d’une box fibre sans engagement moins onéreuse sur plusieurs années, nous vous conseillons la Freebox Pop de Free. Cette offre affichée à 29.99 euros pendant un an puis 39.99 euros vous permet de profiter d’une très bonne connexion (débits rapides et répéteur inclus) et de vivre une expérience multimédia complète (compatibilité 4K, Freebox TV, Android TV…).

S’abonner à l’offre Freebox Pop

Pourquoi nous faire confiance ?

Présent en ligne depuis près de 15 ans, CNET France est un site de référence sur les loisirs high-tech. Nos recommandations reposent sur un grand nombre de tests et de comparatifs réalisés en toute indépendance, d’observations techniques et une connaissance affûtée du marché. Nos tests et notre expertise se concentrent sur l’usage des produits et le rapport qualité/prix pour vous aider à faire le bon choix.

Source