Investissement stratégique pour le contournement routier H18 de La Chaux-de-Fonds

Compris dans la stratégie Neuchâtel Mobilité 2030 largement approuvée par la population neuchâteloise en février 2016, le contournement est de la Ville de La Chaux-de-Fonds par la route H18 est un aménagement d’intérêt cantonal majeur. Il doit servir à délester de son trafic le centre-ville historique de la métropole horlogère et le requalifier en renforçant son attractivité résidentielle et économique. Un crédit de 186 millions de francs sera nécessaire à sa réalisation pour un coût de 73,1 millions de francs à la charge de l’État de Neuchâtel. Il est aussi un important instrument de politique conjoncturelle dans une situation socio-économique difficile. Les travaux se dérouleront de 2021 à 2027.

Actuellement, la route principale suisse H18 reliant Bâle à La Chaux-de-Fonds traverse le centre historique de la ville qui supporte un trafic journalier de plus de 22’000 véhicules dans ce secteur.

Neuchâtel Mobilité 2030, stratégie cantonale largement plébiscitée par la population neuchâteloise en février 2016, intègre le contournement est de La Chaux-de-Fonds qui a pour objectif de sortir en grande partie le trafic du centre-ville, permettant non seulement de redonner à la population une meilleure qualité de vie par le développement de mesures urbanistiques, mais également de favoriser l’utilisation des transports publics et de la mobilité douce. Ce délestage du trafic contribuera aussi à l’assainissement du bruit routier et à l’amélioration de la qualité de l’air.

Des travaux qui se dérouleront de 2021 à 2027
La réalisation du contournement débutera par le remplacement du pont de Malakoff, qui sera démoli et reconstruit durant la fermeture de la ligne CFF Neuchâtel – La Chaux-de-Fonds entre avril et octobre 2021. Les travaux de la partie principale du projet seront entrepris entre 2022 et 2027. La mise en service de l’aménagement est planifiée pour fin 2026, pour autant qu’aucune difficulté majeure n’intervienne durant sa réalisation.

Le tunnel des Arêtes, d’une longueur d’environ 1,2 km, constituera la pièce maîtresse de ce contournement. Son portail nord se situera aux Prés de la Ronde, puis le tunnel passera sous le quartier des Arêtes et ressortira, au sud, dans le vallon des Petites-Crosettes. Le tracé, à ciel ouvert, rejoindra ensuite la rue de l’Hôtel-de-Ville, puis se poursuivra sur cette rue avant de se raccorder à la N20, au giratoire du Bas-du-Reymond.

Un investissement stratégique
Le coût total du projet est devisé à 186 millions de francs, dont 73,1 millions devront être supportés par les budgets d’investissement du canton. L’autre part sera financée par les contributions reçues de la Confédération pour les routes principales suisses sises dans le canton, ainsi que par une participation des CFF pour le remplacement des ponts de Malakoff et des Petites-Crosettes.

Afin d’inciter les automobilistes à emprunter cette route de contournement et à permettre à la commune de réorganiser la mobilité et les espaces publics en son centre-ville, un plan directeur partiel des mobilités (PDPM) a été élaboré. De compétence communale, ce plan directeur définit les espaces et rues qui pourront être réaménagés grâce à la diminution du trafic au centre-ville, dans le but de laisser plus de place aux habitants et aux modes de transport alternatifs à la voiture.

Finalement, cet important investissement sera non seulement déterminant dans l’amélioration de la mobilité, de l’espace urbain et de la qualité de vie mais il produira également de fortes retombées positives sur l’emploi et l’économie neuchâteloise. L’ensemble et l’importance de ces incidences font de cette réalisation un projet cantonal stratégique et un instrument de politique conjoncturelle dans une période économiquement difficile.

Source