la-colere-des-riverains-contre-le-bruit-des-avions-sintensifie

La colère des riverains contre le bruit des avions s’intensifie

Genève : La colère des riverains contre le bruit des avions s'intensifie |

«Les gens sont désespérés.» C’est ainsi que le maire de Genthod, Wolfgang Honegger, décrit l’état d’esprit de ses communiers. Un adjectif qui ne semble pas exagéré si l’on songe à la séance chahutée qui a eu lieu le 9 octobre dans la salle communale de Genthod, où 500 personnes sont venues écouter le directeur de l’Aéroport, André Schneider. Après les huées qui ont interrompu son discours, des gens ont témoigné de leur «souffrance» à vivre sous les avions.

Cette colère sourde, les riverains ont aujourd’hui la possibilité de l’exprimer. L’Office fédéral de l’aviation civile (OFAC) a mis à l’enquête publique les mesures que l’Aéroport compte prendre pour adapter son infrastructure (lire ci-dessous). Un délai d’un mois a été donné pour prendre position sur un dossier ardu et très technique, ce qui suscite quelques railleries sur le caractère démocratique de cette procédure fédérale.

Mesures insuffisantes

Les communes ont pu s’appuyer sur l’Association transfrontalière des communes riveraines de l’aéroport (ATCR). «Les treize communes genevoises ont toutes fait opposition, relève son président Yvan Rochat, conseiller administratif de Vernier. À elles s’ajoutent Le Grand-Saconnex, Carouge ou la Ville de Genève.» Toutes jugent ces mesures insuffisantes pour juguler le bruit des avions.

Plusieurs conseils municipaux ont voté ces prises de position de manière unanime. C’est le cas de Versoix, de Bellevue, de Pregny-Chambésy ou de Genthod. «Les gens sont très préoccupés, relève Philippe Schwarm, maire de Pregny-Chambésy. Si on ne peut pas leur garantir sept heures de sommeil d’affilée, nous avons un sérieux problème de santé publique. Et qu’en est-il de la qualité de l’air? Est-elle pire qu’à Anières? Nous avons malheureusement peu d’informations à ce sujet.»

Maire de Bellevue, Bernard Taschini abonde: «Le problème s’est aggravé avec un grand nombre d’avions basés à Genève qui partent tous très tôt le matin. Dès six heures, nous subissons un bruit incessant.»

Au bruit vient s’ajouter désormais un autre problème: certaines parcelles vont devenir inconstructibles, perdant du coup de leur valeur. «Pour beaucoup, la coupe est pleine», note le maire.

La perte de ces droits à bâtir s’explique par un nouveau cadastre du bruit qui va entrer en vigueur. Ce dernier prend la forme d’une courbe qui s’étend de part et d’autre de la piste. Celle en vigueur date de 2009. Celle à venir va incarner le bruit prévu d’ici à 2022. Et comme le trafic s’est multiplié, la courbe s’allonge et englobe davantage de terrains. Il est toutefois difficile de connaître l’ampleur de ces surfaces, les communes se contentant d’estimations à défaut de chiffres officiels fiables.

Terrains non constructibles

L’architecte Nicolas Roll, qui construit des villas, est au front sur cette question. «Des propriétaires me contactent afin de vendre leur parcelle pour la densifier, mais ils se trouvent dans la zone où il ne sera plus possible de le faire. Leur terrain, du coup, n’a presque plus de valeur.» À vrai dire, la plupart des parcelles concernées sont déjà construites. Mais, désormais, il est courant de raser la villa pour ériger des maisons contiguës, la loi prévoyant des dérogations pour densifier. «Pour l’heure, ces dernières ne sont plus accordées», note Nicolas Roll.

À Bellevue, l’architecte pensait construire un petit immeuble de huit appartements sur le terrain de son client. «À défaut de dérogation, nous avons réduit le projet à quatre logements.»

Les propriétaires de villas ne sont pas les seuls concernés. À Versoix, une fondation de logements sociaux ne pourra pas surélever. À Vernier, la Fondation des maisons communales a, elle, écrit son opposition à l’OFAC, car certains de ses bâtiments au centre du village sont concernés.

L’OFAC dit avoir reçu près de 660 oppositions, qu’il va analyser. Il pense rendre une décision dans la deuxième partie de 2020.

 smartMILE - Cabinet de Conseil 

 Qualité-prix imbattable  

» En savoir plus

 Experts notables 

» En savoir plus

 Services inégalables 

» En savoir plus


Limiter les vols de nuit, la clé du succès pour atténuer les nuisances

Les mesures que l’Aéroport veut prendre découlent du Plan sectoriel d’infrastructure aéronautique (PSIA), approuvé en 2018 par le Conseil fédéral. Ce document fixe le cadre dans lequel l’Aéroport peut se développer, avec un maximum de 25 millions de passagers en 2030. Après une négociation avec le Conseil d’État, des mesures sont prises pour limiter le bruit généré par les avions, qui prend la forme d’ellipses, appelées courbes, qui englobent les territoires où les valeurs limites sont dépassées.

La courbe 2022

correspond à un maximum et l’Aéroport a pour objectif de la réduire d’ici à 2030. Son directeur, André Schneider, exprime l’étendue de ces courbes par la population qui vit à l’intérieur des surfaces qu’elles englobent: «En 2022, 25 500 habitants seront touchés, soit 3000 de moins qu’aujourd’hui. En 2030, ce chiffre doit baisser à 23 400, ce qui correspond à un peu moins que la situation de 2000.» Ces prévisions laissent sceptique le président de l’ATCR, Yvan Rochat: «Cette hypothèse théorique nous paraît peu significative, d’autant plus qu’elle est calculée sur une population constante. Et cet objectif n’est pas contraignant.» La courbe 2030 va surtout se rétrécir le long de l’aéroport, mais pas vraiment se raccourcir. Il n’y aura guère de changement dans le prolongement de la piste.

Les vols de nuit

comptent beaucoup dans ces courbes, d’où la nécessité de les réduire. Or, pour les vols réguliers, les décollages après 22 h sont nombreux en raison des retards. L’Aéroport veut les limiter par un système de quotas. Leur nombre sera défini par la courbe de bruit. «Les retards sont en baisse cette année, pour la première fois depuis cinq ans», indique André Schneider. Si le trafic ne dépasse pas les chiffres 2018, ces quotas devraient laisser décoller 80% des avions en retard, soit 1500 vols, «ou quatre décollages par soir». Pour Yvan Rochat, ce nombre est encore trop élevé. «Et l’Aéroport ne s’attaque pas aux nombreux atterrissages nocturnes», qui représentent les trois quarts des mouvements. «Les efforts consentis sont très en deçà des attentes.» Pour l’Aéroport, la priorité va aux décollages, plus bruyants.

Des pénalités

sont prévues pour les compagnies qui souhaiteraient décoller après avoir épuisé leurs quotas. «Mais elles seront négociées avec les compagnies qui voudront les atténuer», déplore Yvan Rochat. «Le droit fédéral nous oblige à négocier toute redevance avec les compagnies, précise André Schneider. Et nous devons les justifier en regard des coûts qu’elles couvrent, comme par exemple les indemnisations dues aux nouvelles courbes de bruit.» Le directeur envisage de fortes pénalités, entre 10 000 et 20 000 francs par vol. «Les compagnies ont intérêt à trouver une solution par elle-même. Car si les courbes de bruit sont dépassées, l’OFAC imposera des mesures qui, elles, pourraient être plus rigides.»

Deux autres mesures

sont contestées par l’ATCR: la création d’une sortie de piste et de places de stationnement. Elle y voit une manière d’augmenter la capacité de la plate-forme et donc d’accroître les vols. «Ces mesures ne visent qu’à apporter sécurité et flexibilité, assure André Schneider. Si nous augmentons les mouvements, nous risquons de dépasser les courbes de bruit. Ce sont ces courbes qui sont déterminantes. L’essentiel est que nous les respections.»

C.B.

Créé: 29.10.2019, 06h40

Source

Article gratuit et sans publicité, soutenez-nous en partageant avec votre réseau :

TOUS NOS SERVICES

Un ensemble complet de services performants pour vous aider à vous concentrer sur votre cœur de métier.

PRÊT À PROSPÉRER? OBTENEZ VOTRE DEVIS GRATUIT AUJOURD'HUI:

Nos experts ont mis au point des outils, lancé des campagnes et réussi des projets avec succès pour des entreprises allant du café local aux sociétés de services nationales. Ils feront la même chose pour vous. Demandez un devis gratuit et découvrez pourquoi smartMILE est considéré comme l'un des meilleurs cabinets de conseil en Suisse romande.

Zone d’activité de notre cabinet de conseil en management, stratégie et organisation dans le Canton de Genève :

Aire-la-Ville, Anières, Avully, Avusy, Bardonnex, Bellevue, Bernex, Carouge, Cartigny, Céligny, Chancy, Chêne-Bougeries, Chêne-Bourg, Choulex, Collex-Bossy, Collonge-Bellerive, Cologny, Confignon, Corsier, Dardagny, Genève Ville, Genthod, Gy, Hermance, Jussy, Laconnex, Lancy, Le Grand-Saconnex, Meinier, Meyrin, Onex, Perly-Certoux, Plan-les-Ouates, Pregny-Chambésy, Presinge, Puplinge, Russin, Satigny, Soral, Thônex, Troinex ,Vandœuvres, Vernier, Versoix, Veyrier

Zone d’activité de notre agence de marketing, web, communication et régie immobilière dans le Canton de Vaud :

Aclens, Agiez, Aigle, Allaman, Apples, Arnex-sur-Nyon, Arnex-sur-Orbe, Arzier-Le Muids, Assens, Aubonne, Avenches, Ballaigues, Ballens, Bassins, Baulmes, Bavois, Begnins, Belmont-sur-Lausanne, Belmont-sur-Yverdon, Bercher, Berolle, Bettens, Bex, Bière, Bioley-Magnoux, Bioley-Orjulaz, Blonay, Bofflens, Bogis-Bossey, Bonvillars, Borex, Bottens, Bougy-Villars, Boulens, Bourg-en-Lavaux, Bournens, Boussens, Bremblens, Bretigny-sur-Morrens, Bretonnières, Buchillon, Bullet, Bursinel, Bursins, Burtigny, Bussigny, Bussy-Chardonney, Bussy-sur-Moudon, Chamblon, Champagne, Champtauroz, Champvent, Chardonne, Château-d’Œx, Chavannes-de-Bogis, Chavannes-des-Bois, Chavannes-le-Chêne, Chavannes-le-Veyron, Chavannes-près-Renens, Chavannes-sur-Moudon, Chavornay, Chêne-Pâquier, Cheseaux-Noréaz, Cheseaux-sur-Lausanne, Chéserex, Chessel, Chevilly, Chevroux, Chexbres, Chigny, Clarmont, Coinsins, Commugny, Concise, Coppet, Corbeyrier, Corcelles-le-Jorat, Corcelles-près-Concise, Corcelles-près-Payerne, Corseaux, Corsier-sur-Vevey, Cossonay, Cottens, Crans-près-Céligny, Crassier, Crissier, Cronay, Croy, Cuarnens, Cuarny, Cudrefin, Cugy, Curtilles, Daillens, Démoret, Denens, Denges, Dizy, Dompierre, Donneloye, Duillier, Dully, Échallens, Échandens, Échichens, Éclépens, Écublens, Épalinges, Épendes, Essertes, Essertines-sur-Rolle, Essertines-sur-Yverdon, Étagnières, Étoy, Eysins, Faoug, Féchy, Ferreyres, Fey, Fiez, Fontaines-sur-Grandson, Forel, Founex, Froideville, Genolier, Giez, Gilly, Gimel, Gingins, Givrins, Gland, Gollion, Goumoëns, Grancy, Grandcour, Grandevent, Grandson, Grens, Gryon, Henniez, Hermenches, Jongny, Jorat-Menthue, Jorat-Mézières, Jouxtens-Mézery, Juriens, La Chaux, La Praz, La Rippe, La Sarraz, La Tour-de-Peilz, L’Abbaye, L’Abergement, Lausanne, Lavey-Morcles, Lavigny, Le Chenit, Le Lieu, Le Mont-sur-Lausanne, Le Vaud, Les Clées, Leysin, Lignerolle, L’Isle, Lonay, Longirod, Lovatens, Lucens, Luins, Lully, Lussery-Villars, Lussy-sur-Morges, Lutry, Maracon, Marchissy, Mathod, Mauborget, Mauraz, Mex, Mies, Missy, Moiry, Mollens, Molondin, Montagny-près-Yverdon, Montanaire, Montcherand, Montherod, Montilliez, Mont-la-Ville, Mont-sur-Rolle, Montpreveyres, Montreux, Montricher, Morges, Morrens, Moudon, Mutrux, Novalles, Noville, Nyon, Ogens, Ollon, Onnens, Oppens, Orbe, Orges, Ormont-Dessous, Ormont-Dessus, Orny, Oron, Orzens, Oulens-sous-Échallens, Pailly, Pampigny, Paudex, Payerne, Penthalaz, Penthaz, Penthéréaz, Perroy, Poliez-Pittet, Pompaples, Pomy, Prangins, Premier, Préverenges, Prévonloup, Prilly, Provence, Puidoux, Pully, Rances, Renens, Rennaz, Reverolle, Rivaz, Roche, Rolle, Romainmôtier-Envy, Romanel-sur-Lausanne, Romanel-sur-Morges, Ropraz, Rossenges, Rossinière, Rougemont, Rovray, Rueyres, Saint-Barthélemy, Saint-Cergue, Saint-George, Saint-Légier-La Chiésaz, Saint-Livres, Saint-Oyens, Saint-Prex, Saint-Saphorin, Saint-Sulpice, Sainte-Croix, Saubraz, Savigny, Senarclens, Sergey, Servion, Sévery, Signy-Avenex, Suchy, Sullens, Suscévaz, Syens, Tannay, Tartegnin, Tévenon, Tolochenaz, Trélex, Trey, Treycovagnes, Treytorrens, Ursins, Valbroye, Valeyres-sous-Montagny, Valeyres-sous-Rances, Valeyres-sous-Ursins, Vallorbe, Vaulion, Vaux-sur-Morges, Vevey, Veytaux, Vich, Villars-Épeney, Villars-le-Comte, Villars-le-Terroir, Villars-Sainte-Croix, Villars-sous-Yens, Villarzel, Villeneuve, Vinzel, Vuarrens, Vucherens, Vufflens-la-Ville, Vufflens-le-Château, Vugelles-La Mothe, Vuiteboeuf, Vulliens, Vullierens, Vully-les-Lacs, Yens, Yverdon-les-Bains, Yvonand, Yvorne.

Retour haut de page