la-faillite-du-voyagiste-thomas-cook-destabilise-le-secteur-hotelier-1

La faillite du voyagiste Thomas Cook déstabilise le secteur hôtelier

Économie : La faillite du voyagiste Thomas Cook déstabilise le secteur hôtelier |

Cet hiver, 700’000 touristes ne pourront pas s’échapper vers les Canaries ou les Baléares à cause de cette faillite, par exemple. Le gouvernement vient d’annoncer un plan d’urgence d’environ 300 millions d’euros pour aider le secteur touristique.

Certains professionnels n’hésitent pas à parler d’un « tsunami ». « Il est certain que c’est un choc très grave pour tout le monde », explique Robert Lanquar, ancien fonctionnaire de l’Organisation mondiale du tourisme. « En Espagne, on sait que 500 hôtels risquent de fermer, et peut-être immédiatement. »

>> Lire:  Thomas Cook en faillite, fermeture annoncée pour 500 hôtels espagnols

Effet de domino

L’hôtellerie n’est pas le seul secteur touché. Par effet de domino, les fournisseurs, les agences de location de voiture ou certaines compagnies aériennes sont aussi affectés.

« Il faut voir l’industrie touristique de manière globale », souligne l’expert. « Tous ses secteurs sont concernés, et elle subira des conséquences directes comme indirectes. »

En Suisse, il n’est pas possible, pour l’instant, de chiffrer les dégâts. Mais selon une enquête du journal spécialisé « Hotelrevue », ils semblent relativement limités. Certains hôteliers ont néanmoins perdu plusieurs dizaines de milliers de francs sur des factures impayées. Un coup dur à l’approche de la saison hivernale.

Jean-Philippe Rutz/ani

Source

Partager sur vos réseaux sociaux :
Retour haut de page