lafargeholcim-ameliore-legerement-sa-rentabilite

Lafargeholcim améliore légèrement sa rentabilité

Économie : Lafargeholcim améliore légèrement sa rentabilité |

Le géant des matériaux de construction Lafargeholcim a enregistré au 3e trimestre des résultats contrastés mais supérieurs aux attentes des analystes financiers. Le groupe de Jona a confirmé vendredi ses objectifs pour l’ensemble de l’exercice.

«Au 3e trimestre, nous avons pu augmenter pour la cinquième fois consécutive notre rentabilité de manière surproportionnelle», a revendiqué le directeur général Jan Jenisch, cité dans le communiqué.

Durant la période sous revue, le chiffre d’affaires s’est inscrit à 7,14 milliards de francs, en baisse de 3% mais une amélioration de 4,9% à périmètre et taux de change constants, grâce à la dynamique observée en particulier sur les marchés mûrs.

Le bénéfice opérationnel brut (Ebitda) récurrent a grappillé 0,8% à 1,9 milliard, ce qui représente une hausse de 6,4% à périmètre et taux de change constants, portés par l’Amérique du Nord et l’Europe.

Les résultats sont supérieurs aux attentes des analystes interrogés par AWP qui anticipaient en moyenne des ventes de 7,06 milliards et un Ebitda de 1,82 milliard de francs. «Un effet des taux de change moindre que prévu explique en grande partie la surprise», relativise cependant l’analyste de Barclays.

Sur les neuf premiers mois, les recettes se sont établies à 20,2 milliards, un repli de 2,1% mais une croissance organique de 4%. L’Ebitda récurrent a avancé de 4,4% à 4,5 milliards, soit un bond organique de 9%.

Le Moyen-Orient et l’Afrique pèsent

Au niveau des régions, l’Europe a de nouveau connu un «très solide» trimestre. «Les marges ont été améliorées grâce à une bonne évolution des prix et une efficience opérationnelle», précise le groupe.

En outre, les volumes ont pu être revus à la hausse pour tous les segments en Amérique du Nord. Les Etats-Unis ont été tirés par des prix favorables tandis que les affaires se sont détériorées au Canada.

La région Amérique du Sud s’est pour sa part stabilisée, tandis que la rentabilité a été «nettement» étoffée en Asie-Pacifique. Au Moyen-Orient et en Afrique, des mesures de redressement n’ont qu’en partie pu compenser les conditions de marché difficiles, souligne le groupe helvético-français. En Algérie et en Egypte la situation demeure en outre difficile.

La direction a confirmé pour l’ensemble de l’exercice viser une croissance organique de 3% à 5%, assortie d’une progression d’au moins 5% de l’Ebitda.

Le secteur de la construction n’est que faiblement touché par le ralentissement de la conjoncture, estime Lafargeholcim. «Nous constatons une solide demande et nos livres de commandes sont bien remplis», a indiqué vendredi son directeur général Jan Jenisch lors d’une conférence téléphonique.

Report de la décision pour la Syrie

Concernant le dossier syrien, la cour d’appel de Paris a reporté au 7 novembre sa décision initialement attendue pour le 24 octobre sur des recours de plusieurs anciens dirigeants – dont l’ex-patron de Lafarge Bruno Lafont – contre leur mise en examen dans cette affaire de financement présumé du terrorisme.

Lafargeholcim a légèrement battu les prévisions de la banque Vontobel, tirée par un développement de la demande meilleur qu’anticipé à la fin du trimestre, écrit l’analyste Bernd Pomrehn. «Le groupe est maintenant sur la bonne voie pour atteindre ses objectifs pour 2019 et est davantage confiant au niveau de la génération de liquidités», soutient-il.

Quelque peu sur la retenu, son confrère de Barclays considère pour sa part que le consensus pour les résultats annuels ne sera que peu révisé malgré les résultats supérieurs aux prévisions. Il relève aussi que la direction se montre un peu plus prudente sur ses déclarations concernant l’environnement des affaires.

Les investisseurs ont été satisfaits de la copie rendue. L’action Lafargeholcim a clôturé la séance en nette hausse de 2,2% à 49,99 francs, dans un SMI en progression de 0,90%. (ats/nxp)

Créé: 25.10.2019, 18h03

Source

Partager sur vos réseaux sociaux :
Retour haut de page