Le projet REA remporte deux autres subventions

© Alban Kakulya

© Alban Kakulya

Le Laboratoire d’électronique pour les sciences du vivant (CLSE), dirigé par la professeure Carlotta Guiducci, a travaillé avec l’unité obstétrique du CHUV, dirigée par le professeur David Baud, pour développer un dispositif médical innovant permettant de surveiller à distance le risque d’accouchement prématuré à domicile.

Ce projet de serviette hygiénique intelligente capable de confirmer ou non une augmentation de la concentration d’un biomarqueur indiquant la naissance et prédisant un risque d’accouchement prématuré, appelé REA, vient de remporter deux autres subventions, Innobooster et Innosuisse.

Innobooster est une subvention aux entreprises qui souhaitent développer et préparer un nouveau produit ou service pour le marché ou pour améliorer un processus qui augmente la compétitivité de l’entreprise et créer de la croissance. Innosuisse soutient financièrement les projets d’innovation fondés sur la science entre des entreprises ou des organisations privées ou publiques et un partenaire de recherche dans tous les domaines thématiques.



Actualités

Partager sur

Source