le-prophete-defenseur-des-gens-aux-poursuites

«Le Prophète», défenseur des gens aux poursuites

Genève : «Le Prophète», défenseur des gens aux poursuites |

Jamais découragé par les échecs électoraux, Paul Aymon, dit «le Prophète», est cette fois candidat aux États. Lors de ses précédentes courses aux élections cantonales, son sort électoral fut cruel. C’est l’une des quinze personnes en lice qu’il faudra départager le 20 octobre et le 10 novembre.

Mais pourquoi se présente-t-il? Trois questions à ce candidat hors du commun, qui incite les citoyens à ne plus payer leurs primes.

Paul Aymon, pourquoi vous présentez-vous?

Comme pas mal de gens en Suisse, j’ai eu des problèmes avec les assurances maladie. Cela m’a valu d’être mis aux poursuites, comme 500 000 Suisses ou 30 000 Genevois. Tout ça parce que mon curateur a résilié une de mes deux assurances maladie sans me le dire! J’ai été hospitalisé en France et mon assurance n’a pas voulu payer. Enfin, tout ça, c’est mon programme et il est très clairement expliqué sur mon affiche, si vous l’avez vue.

Bon, et que faire alors avec ce problème des primes?

Si pendant un mois ou deux, les gens ne payaient pas leurs primes, des solutions seraient vite trouvées pour les frais de santé. On paie beaucoup de choses des fortunes! Comme les médicaments, dont certains ne valent rien. Les caisses les paient et elles se vident. Je crois qu’il faut tout reprendre de A à Z. Nous vivons dans un monde de fous avec des médecins souvent aussi fous!

Vous avez 76 ans. C’est votre dernière élection?

C’est vrai que je ne rajeunis pas, malheureusement. Je suis bien conscient que mes chances sont faibles. Mais j’ai bien dû y aller, car ni Mauro Poggia, à Genève, ni Pierre Yves Maillard, à Lausanne, ne font rien sur la santé! S’ils agissaient, je me retirerais. C’est sûr. Je l’ai fait en Valais quand le tracé de l’autoroute auquel je m’étais opposé a enfin été modifié.

Créé: 18.10.2019, 17h06

Source

Article gratuit et sans publicité, soutenez-nous en partageant avec votre réseau :
Retour haut de page