Les écolières fribourgeoises découvrent le Coding club des filles

Le 27 février dernier, une cinquantaine de jeunes filles fribourgeoises ont pu participer au tout premier atelier du « Coding club des filles » dans le canton de Fribourg. Il s’agit d’ateliers de programmation entièrement gratuits pour les filles de 11 à 15 ans et qui se déroulent en français et en allemand, en groupe séparé. 

La première journée fribourgeoise du « Coding club des filles » a eu lieu dans les locaux du CO de Pérolles (en respectant les mesures sanitaires actuelles). L’atelier « Scratch-me » a été animé par des médiatrices et médiateurs scientifiques et étudiant.e.s de l’EPFL qui apprennent aux jeunes femmes la logique de la programmation, par exemple en programmant une application, en inventant un jeu vidéo ou en créant une animation.

Les deux ateliers, en français et allemand, ont affiché complet ce qui témoigne de l’intérêt que les jeunes filles portent à ce type d’activité :

« C’était vraiment très intéressant et ludique au même temps ! Je me suis beaucoup amusée même si certains défis n’étaient pas si faciles que ça. Les animateurs ont été supers, ont bien expliqué les choses et ont répondu à mes questions. J’aimerais bien revenir à un autre atelier », nous confie une participante.

D’autres ateliers sont prévus en français et en allemand à Fribourg en avril et juin et sont déjà presque complets. En plus, ces nouvelles codeuses peuvent bénéficier d’un réseau et des activités en informatique en s’inscrivant en toute sécurité sur une plateforme créée spécifiquement pour le Coding club des filles.

Le projet Coding Club des filles, mis sur pied par l’École polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), avec le soutien financier du Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes, a pour but de susciter l’intérêt des jeunes filles pour les domaines du numérique tout en développant chez elles différentes compétences.

Le projet a débuté en 2018 et les ateliers ont désormais lieu grâce aux partenariats dans tous les cantons romands en français. En allemand, les ateliers auront déjà eu lieu d’ici fin 2021 dans 4 cantons.

Source