Les plateformes de « streaming » de Disney se portent bien

Le succès des plateformes de « streaming » de Disney a éclipsé en 2020 ses problèmes dans le monde réel, et augure d’une reprise radieuse en 2021, grâce aux franchises populaires sur Disney+ et à la reprise des événements sportifs.

Les services Disney+, ESPN+ (sport), et Hulu, comptaient 146 millions d’abonnés à la fin de l’année, d’après un communiqué de résultats publié jeudi. A lui seul, Disney+, qui a pris du service en novembre 2019, détient près de 95 millions d’abonnés. La plateforme a largement bénéficié des mesures de confinement, de l’immense catalogue du groupe californien et de prix peu élevés par rapport aux concurrents.

Par comparaison, Netflix, le pionnier et leader du « streaming » de vidéos sur abonnement (SVOD), a récemment dépassé les 200 millions d’utilisateurs dans le monde.

Parcs d’attraction fermés

Cet accomplissement compense en partie l’année difficile que le géant du divertissement vient de traverser à cause de la pandémie, qui a entraîné la fermeture des parcs d’attraction et des cinémas.

En tout, Disney n’a gagné que 17 millions de dollars de bénéfice net pendant la saison des fêtes, au lieu de 2,1 milliards il y un an. Mais le groupe californien « va continuer à grandir dans le « streaming », tandis que ses parcs, ses branches de télévision et de cinéma vont rapidement se reprendre grâce à la vaccination et à l’expression de la demande contenue depuis des mois », a commenté Eric Haggstrom.

Avec les secondes vagues de la pandémie de Covid-19, certains parcs d’attraction ont dû refermer leurs portes, comme les Disneyland de Paris et de Hong Kong. D’autres sont restés ouverts, mais avec des capacités limitées.

Forte hausse des plateformes

Au sein de la branche de distribution du groupe, qui représente l’essentiel du chiffre d’affaires, le segment des télévisions traditionnels est resté stable avec 7,7 milliards de revenus, malgré les annulations et reports de programmation. Le segment des plateformes, en revanche, a généré 3,5 milliards de dollars de chiffre d’affaires lors du trimestre écoulé, en hausse de 73% sur un an.

afp/jpr

Source