Ouverture d’une nouvelle filière CFC en mode dual dans le domaine biopharmaceutique

​Le Canton de Neuchâtel ouvrira une nouvelle voie de formation en mode dual pour répondre aux besoins du tissu économique neuchâtelois. Dès la rentrée scolaire 2021-2022, la formation de technologue en production chimique et pharmaceutique CFC sera proposée dans le canton de Neuchâtel. Le Conseil d’État veut ainsi répondre aux besoins des entreprises du domaine biopharmaceutique qui désirent se développer et s’investir dans la formation des apprenti-e-s.

La rentrée scolaire 2021-2022 proposera une nouvelle offre de formation en mode dual dans le canton de Neuchâtel, à savoir celle de technologue en production chimique et pharmaceutique et dont la durée de formation nécessaire à l’obtention du CFC est de trois ans. Les cours professionnels seront dispensés dans notre canton. Jusqu’à présent, les apprenti-e-s qui suivent les cours professionnels pour cette profession doivent se rendre en Valais. Dès la prochaine rentrée, pour les apprenti-e-s de première année, l’entier des cours professionnels se fera au pôle technologies et industrie sur le site du Centre professionnel du Littoral neuchâtelois (CPLN) et cela aux côtés des laborantin-e-s CFC (orientation biologie ou chimie). Seuls les cours interentreprises (CIE) seront encore effectués en Valais. Cette formation complexe et exigeante permet de multiples perspectives d’emploi au terme du CFC, dans un domaine où la main-d’œuvre qualifiée est grandement recherchée. 

Le Conseil d’État souhaite ainsi accroître son offre de formation dans un domaine d’activité à fort potentiel de développement et qui s’intègre dans la droite ligne d’une politique de diversification du tissu économique cantonal vers des secteurs à forte valeur ajoutée. C’est le fruit d’une intense collaboration entre les entreprises du domaine biopharmaceutique et les services de l’État qui a contribué à mettre sur pied cette nouvelle offre d’apprentissage en mode dual sur le territoire cantonal. 

Le Conseil d’État se réjouit de l’ouverture de cette nouvelle filière, fruit d’une vision innovante et d’un partenariat permettant ainsi de mieux répondre aux besoins d’un secteur économique, en vue de trouver de la main-d’œuvre locale qualifiée. Un bilan de cette nouvelle offre de formation se fera au terme de trois rentrées scolaires. Par la création de cette nouvelle filière, le Conseil d’État réaffirme ici sa volonté de développer plus intensément la formation professionnelle en mode dual dans le canton de Neuchâtel.

Source