Part de marché smartphone : Apple au sommet sur Q4 2020, Samsung en tête sur l’année

Part de marché smartphone : Apple au sommet sur Q4 2020, Samsung en tête sur l'année

Mise à jour du 02/03/2021 – Le marché des smartphones en Europe a traversé des montagnes russes en 2020. Selon les estimations du cabinet Counterpoint, les ventes ont chuté de 14% entre 2020 et 2019. Huawei est le grand perdant sur ce marché avec 43% de ventes en moins sur cette même période. Xiaomi et Oppo profitent entre autres de la dégringolade de Huawei pour prendre du poids sur le Vieux continent. Nous vous rappelons que nous analysons ici les chiffres des différents instituts pour dégager une tendance.

Selon IDC, la fin de l’année 2020 a été marquée par une belle reprise du marché avec une croissance de 4,3% sur Q4 2020 par rapport à Q4 2019. Le cabinet d’analyses estime que 385,9 millions de smartphones ont été expédiés au cours de ce dernier trimestre. Il enregistre néanmoins une baisse de 5,9% sur l’année. Si le cabinet Gartner enregistre également un recul sur l’année, mais plus fort de l’ordre de 12,5%, il accuse une baisse de 5,4% sur Q4 2020 par rapport à Q4 2019. Le classement reste le même, Apple en tête sur Q4 2020, Samsung devant sur toute l’année.

Le marché de la téléphonie mobile en Europe a globalement baissé en 2020. D’après le cabinet Counterpoint, les ventes ont reculé de 14%. Il y a eu 185,9 millions d’unités écoulées en 2020 contre 216,1 millions en 2019. Huawei enregistre un recul de ses ventes de 43% sur cette période, tandis que ses compatriotes chinois Xiaomi et Oppo voient leurs ventes progresser de 90% et 82%. Enfin, Samsung reste toujours le leader de ce marché avec 59,8 millions d’unités écoulées, même si ses ventes sont en baisse de 12%.

 

Q4 2020 : Apple peut dire merci à ses iPhone 12

L’iPhone 12 cartonne et permet à Apple de prendre la première place sur Q4 2020 et d’afficher une croissance de 22,2%. Dans les détails, la Pomme a expédié 90,1 millions d’appareils au cours du quatrième trimestre d’après IDC. Des chiffres qui lui permettent de revendiquer 23,4% de parts de marché. À la deuxième place, on retrouve son éternel rival, Samsung et ses 73,9 millions de smartphones expédiés. La firme sud-coréenne termine le dernier trimestre avec une croissance de 6,2% et 19,1% de parts de marché. Troisième, Xiaomi n’a pas à rougir avec 43,3 millions d’appareils livrés et une part de marché de 11,2%.

Oppo progresse doucement et sûrement tandis que Huawei continue de payer le prix de l’embargo étasunien. Les deux fabricants chinois ont respectivement expédié 33,8 et 32,3 millions d’unités. Cela représente une hausse de 10% pour Oppo (8,8% de parts de marché) et une baisse de 42,4% pour Huawei (8,4% de parts de marché).

 

Source : IDC 

Sur l’année, Samsung est en tête avec 266,7 millions de smartphones (-9,8% vs 2019) et 20,6% de parts de marché (-1%). Apple, deuxième, cumule 206,1 millions d’appareils expédiés (+7,9%) et détient 15,9% de parts de marché (+2%). Huawei complète le trio de tête avec 189 millions d’unités (-21,5%) et 17,5% de parts de marché (-2,9%).

Xiaomi se paye la quatrième place après avoir expédié 147,8 millions de smartphones (+17,6%). Sa part de marché s’établit à 11,4% (+2,2%). Vivo ferme la marche avec 111,7 millions de téléphones (+1,5%) et 8,6% de parts de marché (+0,6%).

 

Source : IDC

Q3 2020 : le retour de Samsung

348 millions de smartphones ont été expédiés dans le monde au cours du troisième trimestre 2020 selon les estimations de Canalys. Cela représente 1% de moins que l’année dernière pour la même période (352.4 millions d’unités), mais 22% de plus que le trimestre précédent. 

Doublé par Huawei le trimestre dernier, Samsung reprend sa première place avec 80.2 millions d’unités expédiées sur Q3 2020, soit 2% de plus qu’au cours de Q3 2019. L’analyste Shengtao Jin explique que trois facteurs ont permis à l’entreprise sud-coréenne de récupérer le trône : « Premièrement, dans de nombreuses régions, la demande accumulée au cours du deuxième trimestre s’est répercutée sur le troisième trimestre. Deuxièmement, elle a repris la deuxième place en Inde. Troisièmement, Samsung a accéléré ses lancements d’appareils d’entrée / milieu de gamme et a introduit d’autres mesures engageantes comme des remises et des livraisons gratuites en ligne afin de stimuler la demande ».

Huawei de son côté continue de souffrir de l’embargo étasunien. Mo Jia, un autre analyste de Canalys, révèle que les expéditions du fabricant chinois en Europe ont chuté de 25% tandis que celles de son homologue Xiaomi ont grimpé de 88%. Ce dernier a pu compter sur sa gamme à succès « Redmi ».

En quatrième position, nous avons Apple qui est assez stable sur un an avec 43.2 millions d’expéditions contre 43.5 millions l’année dernière. La firme à la Pomme devrait très certainement gagner une ou plusieurs places avec ses iPhone 12 sortis en deux temps entre octobre et novembre.

Vivo, qui s’est récemment implanté en Europe, ferme la marche avec 31.8 millions d’unités expédiées, soit 6% de plus par rapport à Q3 2019.

Source : Canalys 

Source : Canalys

Q2 2020 : Huawei en tête contre toute attente

Au deuxième trimestre 2020, l’institut Canalys a enregistré une baisse des expéditions de 14% par rapport à la même période l’année dernière (284.7 millions d’unités contre 331.8 millions). La pandémie de Covid-19 affecte toujours le secteur de la téléphonie mobile, mais certaines marques souffrent plus que d’autres. Si l’on se fie aux estimations du cabinet d’études, Huawei réalise une performance inédite en détrônant Samsung. Pourtant, la firme de Shenzhen est toujours soumise à l’embargo américain. Ce dernier continue d’avoir un impact sur ses résultats à l’extérieur de la Chine continentale, mais la reprise économique au sein de son pays d’origine a joué en sa faveur. De même que l’accélération de la crise dans les marchés principaux de son rival (États-Unis, Brésil, Inde, Europe). Et contrairement à Huawei, Samsung ne peut compter sur sa présence en Chine (moins de 1% de part de marché) pour se rattraper. 

Huawei a écoulé 55.8 millions de smartphones au cours de ce deuxième trimestre. C’est 5% de moins qu’en 2019, mais cette baisse ne l’empêche pas de prendre le lead. « C’est un résultat remarquable que peu de gens auraient prédit il y a un an », estime Ben Stanton, analyste chez Canalys. Il explique que « Huawei a pleinement profité de la reprise économique en Chine pour relancer son activité dans le domaine des smartphones ».

De son côté, Samsung dévisse complètement avec 53.7 millions d’unités expédiées soit 30% de moins sur un an.

 

Source : Canalys 

Source : Canalys

Apple est en revanche en très bonne forme : 45.1 millions de smartphones vendus sur Q2 (+ 25%). Il est d’ailleurs rare de voir la Pomme afficher une telle croissance à l’issue du deuxième trimestre, mais le succès de son nouvel iPhone SE lui a permis de retrouver des couleurs. Cette proposition très agressive devrait lui permettre de conserver de très bons chiffres avant ses iPhone 12 dont la sortie a été retardée.

Xiaomi et Oppo souffrent de l’hégémonie de Huawei en Chine continentale et enregistrent une baisse significative de leurs expéditions : 28.8 millions (-10%) pour le premier, 25.8 millions (-16%) pour le second.

 

Source : Canalys

Q1 2020 : un marché grippé par la pandémie

Samsung est de nouveau leader, suivi de Huawei qui a pu compter sur ses ventes en Chine pour compenser les pertes engendrées par l’application du décret Trump en mai 2019. Le constructeur sud-coréen et le fabricant chinois voient cependant leur volume d’expéditions chuter de quasiment 20% sur un an (22.7 et 27.3% pour Gartner). Apple occupe désormais la troisième place et enregistre une baisse de près de 10% d’après les évaluations de Canalys et de Strategy Analytics et de 8% selon Gartner. Pour IDC en revanche, la firme à la Pomme ne bouge pas d’un poil, mais selon les trois cabinets d’analyses, ses parts de marché augmentent de quelques pourcents.

Le classement d’IDC et de Canalys est complété par Xiaomi et Vivo. Ces deux marques sont les seules du top 5 à afficher une croissance sur un an. Chez Strategy Analytics et Gartner, Xiaomi stagne à la quatrième place et Oppo, en baisse, clôture le classement.

Source : Gartner

 

Source : Strategy Analytics

 

Source : IDC

 

Source : Canalys

Q4 2019 : Apple au sommet, Huawei fait grise mine

Apple s’installe sur le trône avec ses 78.4 millions d’iPhone expédiés pendant ce dernier trimestre de l’année soit 9% de plus que sur Q4 2018. La firme à la Pomme détient 21.3% de parts de marché contre 19.7% un an plus tôt d’après Canalys. Les chiffres de Strategy Analytics témoignent aussi de cette évolution : 70.7 millions de smartphones vendus sur Q4 2019 (18.9% de PDM) contre 65.9 millions sur Q4 2018 (17.5% de PDM). Cela ne l’empêche pas de perdre des parts de marché et d’expédier moins de smartphones en 2019 (14% de PDM et 197.4 millions d’unités écoulées) par rapport à 2018 (14.4% de PDM et 206.3 millions d’unités vendues). Le géant californien finit troisième si l’on s’intéresse aux chiffres de toute l’année 2019.

On retrouve Samsung à la deuxième place qui est assez flat lorsque l’on compare ses chiffres d’un trimestre à l’autre. Selon les estimations de Canalys, la firme sud-coréenne a expédié 70.8 millions de smartphones pendant ce dernier trimestre de 2019 et garde ses 19.2% de parts de marché. Pour Strategy Analytics, Samsung stagne également avec 18.4% de parts de marché pour 68.8 millions de smartphones vendus sur Q4 2019. En un an, le fabricant sud-coréen a gagné quelques parts de marché (20.9% contre 20.3% de PDM et 295.1 millions de Galaxy expédiés contre 291.3 millions).

Sur ce quatrième trimestre, Huawei ne parvient pas à consolider sa deuxième place et voit ses ventes baisser de 7% avec 56 millions d’unités écoulées (15.2% de PDM) contre 60.5 sur Q4 2018 (16.6% de PDM) (Canalys). Le cabinet Strategy Analytics va également dans ce sens en affichant 56 millions d’unités écoulées (15% de PDM) contre 60.5 sur Q4 2018 (16.1% de PDM) pour le constructeur chinois.

 

Source : Canalys 

Huawei reste deuxième sur toute l’année devant Apple et derrière Samsung avec une belle progression qu’il convient de souligner (240.5 millions de smartphones expédiés et 17% de PDM contre 205.8 millions et 14.4% de PDM selon Strategy Analytics). L’année 2020 s’annonce compliquée pour le constructeur chinois qui voit ses nouvelles sorties privées des services de Google à l’instar du Huawei Mate 30 Pro ou du Huawei P40 Pro.

La quatrième place est occupée par Xiaomi qui affiche une croissance de 23% sur Q4 2019 vs Q4 2018 (33 millions de smartphones écoulés et 9% de PDM contre 26.8 millions et 7.3% de PDM) et de 0.5% sur l’année (124.8 millions de smartphones vendus contre 119.3 millions). Enfin, Oppo vient boucler ce top 5 et conserve ses chiffres de vente ainsi que sa part de marché de l’année dernière.

 

 Source : Strategy Analytics

Q3 2019 : la plus forte progression pour Huawei 

Devant Apple depuis Q1 2019, Huawei n’est pas décidé à quitter sa deuxième place sur le marché de la téléphonie mobile malgré l’application du décret Trump en mai 2019. Pour rappel, ce dernier interdit aux sociétés américaines de travailler avec Huawei. D’après IDC, la firme chinoise a écoulé 66.6 millions d’appareils au troisième trimestre 2019, contre 52 millions au T3 2018, soit une part de marché de 18.6%. Dans le même temps, Apple limite la casse, mais voit encore ses ventes diminuer, passant de 46.9 millions à 46.6 millions, soit une baisse de 0.6%, pour une part de marché de 13%. La commercialisation des iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max devrait toutefois changer la donne, mais pour le savoir, il faudra attendre les chiffres du quatrième trimestre. Ultra-dominant en Chine, Huawei a pu sortir de très bons chiffres de ventes malgré l’impact du décret Trump sur ses ventes notamment en Europe. Ces trois marques sont suivies par deux autres constructeurs chinois, Xiaomi et Oppo. Le premier affiche une baisse 3.3% sur un an avec 9.1% de parts de marché tandis que le second présente une croissance de 4.1% sur la même période avec 8.7% de parts de marché. 

Le fabricant chinois s’offre également la plus forte progression en un an, plus de 28%. Samsung domine toujours le classement avec 21.8% de part de marché et une augmentation de ses ventes de 8.3% avec 78.2 millions d’unités écoulées, contre 72,2 millions au Q3 2018. Le travail semble payer pour la firme sud-coréenne qui a revu son offre sur le segment de l’entrée et du milieu de gamme avec une proposition désormais plus compétitive. On remarque également le coup de mou de Xiaomi, qui voit ses ventes baisser de 3.3% et cela malgré une belle poussée sur le marché européen. La forte présence de Huawei en Chine a sûrement dû impacter les chiffres de Xiaomi.

De manière plus générale, le marché des smartphones est dans le vert avec des ventes en hausse de 0.8% sur an selon les données de l’International Data Corporation (IDC).

Source : IDC

Image à la une : James Martin / CNET 

Source