Suse prêt pour s’introduire en bourse cet été

Dans un contexte boursier favorable, l’éditeur de solutions open source Suse prépare son introduction en bourse qui pourrait intervenir aux alentours de l’été 2021. Effectuée sur une place boursière européenne, cette opération valoriserait la société entre 7 et 8 milliards d’euros.

C’est un acteur de poids du secteur open source qui prend les chemins de la bourse. En l’occurrence Suse, connu pour ses distributions historiques Linux pour serveurs, mais qui a musclé depuis quelques mois sa présence sur le marché des containers et de Kubernetes en avalant notamment la start-up Rancher Lab. D’après Reuters, le groupe envisage en effet de s’introduire en bourse à compter de l’été prochain. Pour préparer cette opération, Bank of America et Morgan Stanley mèneraient l’introduction à laquelle Goldman Sachs, Deutsche Bank et Jefferies participent également.

Cédé par Microfocus au fonds suédois EQT en juillet 2018 pour 7,58 milliards d’euros, Suse devrait effectuer son IPO sur une place boursière européenne. Si cette destination se confirme, cela validerait l’attrait des investisseurs pour le vieux continent avec d’autres introductions importantes comme celles de InPost, Auto1 ou encore DrMartens. Sans compter Vantage Towers et Deliveroo également dans les tuyaux. La société, créée en 1992, serait valorisée entre 7 et 8 milliards de dollars mais on ignore pour l’heure quelle part du capital de la société serait cotée et si EQT resterait majoritaire à son capital.

Un groupe a priori en bonne santé financière

« Malgré le risque, l’acquisition de Rancher Labs et l’expansion qui en a résulté de ses solutions de conteneurs et de cloud ont mis Suse dans une meilleure position pour prospérer en tant qu’entreprise indépendante. Et ce, sur des marchés où la technologie des conteneurs et Kubernetes ont largement remplacé les discussions sur les systèmes d’exploitation traditionnels et les plateformes de virtualisation », a expliqué Charles King, analyste chez Pund-IT.

A l’occasion du bouclage de son dernier exercice fiscal 2020 en octobre dernier, Suse aurait réalisé 450 millions de dollars de chiffre d’affaires et des profits en hausse à deux chiffres. Si le groupe s’introduit en bourse, il devra se montrer moins disert sur ses résultats avec un niveau de détail loin d’être au rendez-vous à l’image de nombreux autres groupes non cotées.

Source