Test – Teufel Airy True Wireless, très bons en audio mais basiques et sans réduction de bruit

Peu connue du grand public, la marque allemande Teufel s’est d’abord fait une réputation avec des systèmes Home Cinéma haut de gamme, des barres de son, des enceintes connectées et des ensembles stéréo pour les audiophiles. Avec ces premiers écouteurs intra-auriculaires True Wireless destinés à un public exigeant en matière de son, Teufel vient défier les ténors du secteur que sont Bose, Apple et Sony. Découvrons ces écouteurs berlinois que l’on peut se procurer contre 119€ actuellement (au lieu de 150) sur le site de la marque.

Design : du déjà vu

Nouveaux venus sur le marché des écouteurs intra-auriculaires True Wireless, les Teufel Airy True Wireless affichent un design passe partout à la AirPods d’Apple et ce n’est certainement pas un hasard. La firme allemande entend bien se placer face aux géants du marché. Pas de grande originalité dans la conception mais des écouteurs très basiques. La finition en plastique que certains pourraient trouver un peu cheap ne nous a pas vraiment emballés comparé à d’autres concurrents comme les Bose QuietComfort Earbuds (certes plus chers) ou les Anker Soundcore Liberty Air 2 Pro (équivalents côté prix). 

Les Teufel Airy True Wireless sont livrés avec 3 embouts en silicone de tailles différentes (Small-Large-Médium). Par défaut, les médiums sont montés sur les écouteurs mais à vous de choisir celui qui garantira la meilleure tenue sur les oreilles et la meilleure isolation. Pour notre test, nous avons opté pour les embouts médiums et les écouteurs n’ont pas bougé même en secouant la tête. Un bon point de ce côté-là.

Teufel Air Wireless-vue des écouteurs 

Confort d’utilisation

Nous avons été agréablement surpris par le confort des Airy True Wireless. Avec un galbe arrondi, chaque écouteur vient se caler naturellement dans le creux de l’oreille. Affichant un poids plume de 5g, les Teufel Airy Wireless sont plus légers que les Apple AirPods Pro et que la plupart de leurs concurrents. Résultat, on oublie assez rapidement qu’on les porte. Sur le côté de chaque écouteur se trouve un bouton tactile multifonction qui offre de nombreuses options, et au-dessus du logo Teufel un discret témoin lumineux indique si l’appareil est connecté ainsi que le niveau de batterie. La LED rouge clignote lentement en cas de batterie faible (entre 10 et 20%) ou rapidement si elle est bientôt à plat (moins de 10 %). Plutôt bien vu pour recharger les écouteurs avant la panne de batterie.

Teufel Airy Wireless, accessoires 

Comme c’est l’usage, les Airy True Wireless sont accompagnés d’un boitier chargeur qui fait aussi office d’étui de protection. Solide et assez compact, le boitier Teufel se range facilement dans la poche. Avec leur base aimantée, les écouteurs Teufel True Airy Wireless trouvent naturellement leur place dans le boitier de charge. Trois Leds à l’avant du boitier renseignent également sur le niveau de batterie des écouteurs.

 Teufel Airy Wireless, un boitier plus compact que celui de Bose

à gauche le boîtier des Bose QC Earbuds, à droite celui des Teufel Airy TW

En revanche, et c’est bien dommage, on trouve un port Micro-USB pour la recharge du boîtier, une aberration de nos jours… L’USB-C est le standard depuis un moment maintenant sur le segment de l’audio nomade c’est donc un choix totalement anachronique. Au-delà de la praticité de l’USB-C, ce port permet aussi une charge bien plus rapide. Mais nous y reviendrons. Trois coloris au choix sont disponibles pour les écouteurs et leur boitier : Blanc argenté, Bleu acier et Noir nuit. C’est ce modèle que nous avons eu entre les mains pour notre test.

Certifiés IPX5, donc à l’épreuve des éclaboussures, les Teufel Airy True Wireless ont été conçus pour une utilisation en extérieur, voire pour transpirer à la salle de sports en musique. Même si ce n’est pas leur vocation première, nous n’avons pas noté de problèmes en courant sous la pluie, d’autant que les écouteurs tiennent bien en place même avec les oreilles mouillées. À noter que le modèle Airy Sports fait encore mieux puisque Teufel nous garantit carrément une étanchéité IPX7, ce qui signifie qu’on peut les utiliser pour la natation (en surface, le Bluetooth ne passe pas sous l’eau). Petit détail qui a son importance, la firme allemande propose 8 semaines d’essai pour tester les écouteurs et voir si l’on est satisfait du produit. C’est assez rare pour être souligné.

Des commandes tactiles efficaces mais incomplètes

Le recours aux commandes tactiles est de plus en plus courant aujourd’hui, et c’est le cas de ces Airy True Wireless. À l’usage, les contrôles sont plutôt efficaces, il faut réaliser un appui court pour lancer/mettre en pause la musique ou prendre un appel, un double appui pour passer à la piste suivante et un triple appui pour revenir au morceau précédent. Une pression moyenne de 2.5 secondes permettra d’activer l’assistant vocal de votre smartphone, Google Assistant sur Android ou Siri sur iOS et lors des tests, l’interaction avec l’assistant Google était plutôt fluide. Par contre, impossible de changer le volume depuis les écouteurs, dommage, les commandes ne sont donc pas complètes. 

Teufel Airy Wireless, écouteurs dans la main 

Malgré la petite taille des écouteurs, la surface de contrôle est facilement utilisable, les commandes sont intuitives et répondent bien. On prend rapidement ses marques pour changer de morceau en marchant, une fonction indispensable qui manque à l’appel sur les QC Earbuds.

Les commandes sont fluides également en mains libres pour prendre un appel ou raccrocher. D’autant que le son est propre et de bonne qualité, chose de moins en moins rare pour des écouteurs intra-auriculaires totalement sans fil mais quand-même. Mais on peut aller encore plus loin dans le tactile avec les Airy True Wireless pour gérer les communications. Un double appui court vous permettra de mettre en attente un correspondant et de répondre à un deuxième appel, voire de commuter entre les deux appels. Disons-le tout net, un temps d’adaptation sera nécessaire avant de pouvoir jongler entre les appels cependant. 

Deux écouteurs indépendants

Les commandes sont accessibles depuis les deux écouteurs, qui peuvent fonctionner de manière indépendante. Pratique, même si par habitude, on aura tendance à privilégier le côté droit. Pas de système de détection de port, la musique ne s’arrête pas automatiquement si vous enlevez l’un des écouteurs. Attention donc, si vous les glissez dans la poche sans couper la musique, les Airy True Wireless risquent de se décharger car ils se mettront en veille uniquement quand la musique sera arrêtée depuis 15 minutes.

Teufel Airy Wireless, écouteur dans l'oreille 

L’indépendance des écouteurs peut toutefois se révéler utile dans certains contextes. En mains libres, les appels fonctionnent très bien avec un seul écouteur, comme pour les Jabra Elite 75t.

Nous avons été relativement conquis par le confort d’utilisation des Airy True Wireless, c’est simple, même un peu trop d’ailleurs puisque l’ergonomie et les fonctions sont très basiques, mais au moins ça fonctionne correctement. 

Connexion fiable en Bluetooth 5.0

Pour la connexion, on a du Bluetooth 5.0. Les écouteurs Airy True Wireless peuvent mémoriser jusqu’à 7 appareils. Mais pas de multipoint, impossible donc de connecter en même temps deux sources audio, un smartphone et un PC par exemple. Cela réduit le champ des possibilités pour une utilisation au bureau ou même à la maison.

L’ouverture du boîtier déclenche automatiquement le jumelage, les LED des écouteurs clignotent alors en blanc avant de devenir fixes une fois l’appareil connecté. Sans surprises, l’appairage s’est fait facilement avec chacun des smartphones utilisés pour ce test : Huawei P30, Honor 8 et Samsung S10.

 Teufel Airy Wireless, les écouteurs tenus en main

On passe sans difficulté d’un téléphone à l’autre et à chaque fois un discret signal sonore confirme que les Airy True Wireless sont connectés, idem avec un ordi portable. Et en cas de problèmes de connexion, il suffit d’appuyer sur les deux écouteurs pendant environ 8 secondes pour qu’ils passent en mode appairage. Des écouteurs qui marchent donc aux doigts et à l’œil !

La connexion Bluetooth est fiable, avec une portée de 10 mètres, on peut vraiment s’éloigner du téléphone et continuer à profiter de la musique sans décrochage. Seul bémol, une légère latence est perceptible sur les vidéos TikTok et sur Youtube mais pas vraiment gênante même pour regarder une série en replay.

Une isolation passive et passable

Spécialiste de l’audio, l’allemand Teufel fait l’impasse sur la réduction de bruit active en offrant une isolation passive uniquement. C’est dommage mais à ce prix, peu de modèles proposent cette fonctionnalité. On peut citer les Anker SOundcore Liberty Air 2 Pro qui fonctionnent plutôt bien en la matière. Il y en a d’autres, mais bien souvent sur l’entrée de gamme, la réduction est alors anecdotique.

Les écouteurs Airy True Wireless embarquent deux micros à réduction de parasites sonores qui, selon le constructeur, permettent d’atteindre une bonne qualité en appel. Et ça se vérifie à l’usage car c’est plutôt réussi. Même dans un environnement bruyant, nos interlocuteurs nous entendaient parfaitement. On regrettera juste l’absence de retour de sa propre voix dans les écouteurs pour se préserver encore plus du bruit ambiant.

Teufel Airy Wireless, écouteurs dans le boitier 

Pour la musique, c’est moins convaincant, même si les Airy True Wireless s’en sortent bien pour des écouteurs à isolation passive en ce qui concerne l’atténuation des bruits extérieurs dans la rue. Si on entend les voitures qui passent à proximité, cela ne gêne pas trop le confort d’écoute.

Ce n’est pas la même musique en revanche dans le métro parisien, où les écouteurs Teufel ne protègent pas beaucoup du vacarme ambiant. On obtient quand même de meilleurs résultats en poussant un peu le volume, sans que cela ne vienne agresser les tympans. À pleine puissance, le volume est contenu sans créer de distorsion. Mais les bonnes qualités audio des Airy True Wireless ne compensent malheureusement pas les faiblesses en matière d’isolation.

De très bonnes qualités audio 

Avec une réputation de spécialiste de l’audio Haut de gamme, Teufel est attendu au tournant sur le marché ultra concurrentiel des écouteurs True Wireless. Sûre de son expertise, la marque allemande promet justement un son de qualité grâce à des haut-parleurs 5.80 mm à aimant néodyme comme ceux que l’on retrouve sur des casques premium comme le Sony WH-1000XM4En revanche, pas de codecs audio HD sur les Airy True Wireless, mais les classiques SBC, AAC et AptX. Teufel juge qu’ils sont suffisamment performants pour une transmission sans fil en qualité CD.

 Teufel Airy True Wireless, des oreillettes de couleur rouge  

Et effectivement, la qualité audio est au rendez-vous avec une belle signature sonore. On sent le savoir-faire de la firme allemande chère aux audiophiles. Tout le spectre sonore est bien respecté avec une belle spatialisation. Les écouteurs restituent tous les détails avec précision et on profite pleinement des subtilités de la stéréo sur les titres Jazz 60’s et rock 70’s. Les Airy True Wireless offrent aussi de belles sensations d’écoute sur des musiques plus actuelles comme le Rap ou même sur du classique. Rien de mieux que Beethoven pour apprécier le fameux « son berlinois », comme dit la marque.

En voulant être pointilleux, on notera tout de même des basses un peu en retrait avec un rendu audio qui manque un peu de rondeur. C’est parfois le cas avec les écouteurs intra-auriculaires qui peuvent privilégier les aigus et les médiums au détriment des basses. Et c’est particulièrement flagrant sur les Teufel Airy TrueWireless, quand on les compare aux Bose Quietcomfort Earbuds. En écoutant le même titre des Daft Punk sur les deux appareils, on a l’impression que les basses ont presque quasiment disparu sur les écouteurs Teufel.

 Ecouteurs Teufel True Wireless, vue générale 

C’est là que l’on regrette de ne pas avoir d’application compagnon avec un égaliseur pour affiner le son comme avec les appareils Jabra, dont l’application compagnon est excellente. C’est d’autant plus étonnant que Teufel propose une appli dédiée avec les écouteurs Airy Sports.

Le manque de basses est toutefois à relativiser compte tenue des excellentes qualités audio de l’ensemble. Lors des tests, on a même redécouvert d’anciens titres comme Billie Jean avec toute la richesse des chœurs qui ressortaient dans le mix. Avec le savoir-faire du constructeur allemand, les Teufel Airy True Wireless s’en sortent plutôt bien en termes de son au point de s’approcher des meilleurs True Wireless du marché comme les Sony WF-1000XM3. Et c’est plutôt pas mal vu leur prix !

Autonomie dans la moyenne

Teufel nous garantit 6 heures d’autonomie et plus de 25 heures de batterie avec le boitier qui permet de recharger les écouteurs trois fois. C’est moins bien que les Jabra Elite 75t et leur 7 heures d’autonomie, qui montent à 28 heures avec le chargeur. Les Airy True Wireless tiennent quand même leurs promesses en termes d’autonomie puisque nous avons atteint les 6 heures, mais avec un seul écouteur car le second était à plat !

C’est loin d’être anecdotique car comme le rappelle le constructeur, le niveau de batterie affiché sur le smartphone n’est pas précis, Teufel recommande même d’utiliser un widget de batterie pour Android ou iOS. On a heureusement des infos plus fiables sur le niveau de charge des écouteurs avec les LED qui s’allument sur le devant du boitier dès que l’on ouvre.

Teufel Airy Wireless, le boitier vu de dos 

Et justement, parlons du boitier car, rappelons-le, il ne permet pas la charge sans fil, il faudra se contenter d’un câble micro-USB alors qu’aujourd’hui tous les casques, écouteurs et smartphones qui sortent sur le marché (ou presque) sont équipés d’un port USB-C.  Et du coup, des performances pas exceptionnelles, il faudra compter deux heures pour une charge complète des écouteurs et près de trois heures pour le boîtier. Et si votre batterie est faible, 15 minutes de charge vous permettront de repartir pour une heure de musique. On s’attendait à mieux. Au final, après trois recharges, l’autonomie des Airy True Wireless n’a pas dépassé les 20 heures lors de notre test. Des performances un peu en deçà de celles annoncées.

Point sur la concurrence

Dans la jungle des écouteurs True Wireless, les concurrents des Teufel Airy True Wireless sont les Sony WF-1000XM3 et les AirPods Pro d’Apple, sur la tranche tarifaire supérieure,  les Jabra Elite 75t et surtout les Anker Soundcore Liberty Air 2 et Air 2 Pro sur la même tranche tarifaire. Si les Teufel tiendront sans problème la comparaison côté son avec n’importe lequel de ces modèles, ils seront toutefois bien moins avancés concernant les fonctionnalités et l’ergonomie.

 

Nous vous conseillons donc de jeter un oeil également aux Liberty Air 2 Pro, pour ceux qui ne veulent pas dépenser plus, ou aux WF-1000XM3 pour ceux qui peuvent se permettre d’ajouter quelques dizaines d’euros.

 

Conclusion

Les Teufel Airy True Wireless sont des écouteurs Bluetooth convaincants, compacts et très bons en termes de qualité audio, notamment grâce au support de l’AptX, caractéristique rare à ce prix. On regrettera juste leur ergonomie et leurs fonctionnalités basiques, notamment l’absence d’application compagnon, ainsi que quelques petits défauts comme la recharge en micro-USB et l’isolation passive. Pas non plus de charge sans fil. Malgré cela, les Airy True Wireless sont tout de même une belle réussite de la part du constructeur allemand, avec un rapport qualité/prix intéressant. 

Source